Exigence du recomptage des voix au Gabon: Le FPI marque son étonnement face à l’attitude de M. Jean Ping

Exigence du recomptage des voix au Gabon: Le FPI marque son étonnement face à l’attitude de M. Jean Ping

Le FPI marque son étonnement face à l’attitude de M. Jean Ping Exigence du recomptage des voix au Gabon: Le FPI marque son étonnement face à l’attitude de M. Jean Ping

Le FPI marque son étonnement face à l’attitude de M. Jean Ping 2 Exigence du recomptage des voix au Gabon: Le FPI marque son étonnement face à l’attitude de M. Jean Ping

One comment

  1. L’article qui rappelle monsieur Ping à ses bons souvenirs est article à mon avis ironique. Ce qui se passe au Gabon montre à suffisance que l’Union africaine qui n’a d’union que de nom, en fait, le syndicat africain des dictateurs n’obéit qu’à la volonté de ses donneurs d’ordre et à leurs intérêts . Vous avez bien dans votre article cité de nombreux cas où la fraude a été la règle . Au Niger, l’élection s’est même tenu pendant que le principal opposant était embastillé . Avons-nous entendu des voies s’élevé pour le condamner ? Ben non ! Les mines d’uranium de Areva et les largesses en tout genre et notamment financières des membres du syndicat des dictateurs à l’endroit des donneurs d’ordre n’étant pas menacés, quid des souffrances des populations . D’ailleurs dans l’esprit de nombreux de ses acteurs politiques et occidentaux, la vie d’un africain ne vaut pas leurs intérêts pour améliorer la vie des leurs. C’est pour cette raison qu’ils n’ont rien à faire des cris,des lamentations et des pleurs des africains. Qu’ils prennent conscience de cette situation ces africains pour espérer changer de paradigme. Surtout dans la très corrompue Afrique centrale ! Sans doute que Ali Bongo a commencé à fermer le robinet des largesses à la classe politicienne corrompue d’Europe ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*