Exit le Maroc? Le gazoduc Algérie-Nigeria serait désormais parachevé

Exit le Maroc? Le gazoduc Algérie-Nigeria serait désormais parachevé

Le 15 octobre à Alger, l’Algérie et le Nigeria ont décidé de mener à terme la réalisation du projet de gazoduc reliant les deux pays en passant par le Niger.

Après des années de stagnation, le mégaprojet de gazoduc Algérie-Nigeria, dont l’idée a été lancée pour la première fois dans les années 1980 par les deux pays, sera désormais parachevé, ressort-il du communiqué officiel sanctionnant la quatrième session de la Commission mixte bilatérale algéro-nigériane, tenue le 15 octobre à Alger, et coprésidée par le ministre algérien des Affaires étrangères Abdelkader Messahel et son homologue nigérian Geoffrey Onyeama.

Le gazoduc Algérie-Nigeria est un projet «structurant qui est d’une importance cruciale pour les deux pays», a annoncé le communiqué tout en soulignant que les gouvernements des deux pays renouvelaient «une fois de plus, leur engagement ferme à le parachever au bénéfice de leurs peuples respectifs et des peuples de la sous-région».

Alger et Abuja «ont décidé, à cet égard, de mettre en place un groupe de travail conjoint qui tiendra sa première réunion dans le courant du premier trimestre 2019 en vue d’accélérer la mise en œuvre de ce grand projet», précise le même communiqué. Dans le même sens, les chefs de la diplomatie des deux pays ont soutenu que les études de ce mégaprojet «sont bien avancées».

Ayant connu des difficultés à démarrer, ce projet a failli être enterré et remplacé par un autre reliant le Maroc et le Nigeria. Il était même question, au printemps dernier, selon le journal algérien L’Expression dans son édition du 16 octobre, de discussions maroco-nigérianes au niveau des experts, autour de la faisabilité du projet. Cependant, cette option s’annonçait compliquée pour le Maroc, en raison de la distance à parcourir par le gazoduc. Alors que pour l’Algérie, il suffit de raccorder le pipeline Algérie-Nigeria aux gazoducs traversant tout le Sahara algérien qui sont déjà opérationnels.

Bien que l’idée du gazoduc reliant le Nigeria à l’Algérie ait germé dans les années 1980, l’accord concrétisant la mise en œuvre du projet n’a été signé que le 3 juillet 2009 par les gouvernements du Niger, du Nigeria et de l’Algérie. Sa longueur est de 4 128 kilomètres et sa capacité annuelle de 30 milliards de mètres cubes. Il reliera Warri au Nigeria à Hassi R’Mel en Algérie en passant par le Niger. Il devrait permettre à ces pays d’avoir plus de parts dans le marché du gaz européen.

Source: sputniknews.com

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.