Expulsés par les fondateurs d’école, les élèves affectés délogent leurs camarades

Expulsés par les fondateurs d’école, les élèves affectés délogent leurs camarades

Des élèves ont semé la panique hier matin dans les établissements scolaires privés à Yopougon, a-t-on constaté sur place. Criant à tue-tête, les jeunes gens ont lancé des cailloux sur leurs camarades qui suivaient les cours dans les écoles pour les déloger et les contraindre à rejoindre leur mouvement de protestation. Cette situation a été observée aux environs de 9h dans les environs du terminus du bus 47 à Yopougon-Sogefiha.

Paniqués, les élèves du lycée Aimé césaire, situé non loin de là, ont quitté leur établissement pour rejoindre leurs domiciles respectifs. C’était le sauve-qui-peut. Alertés, des équipes de la police sont intervenues pour disperser les manifestants à coups de gaz lacrymogène.

D’autres groupes d’élèves se sont signalés peu après du côté du secteur de la Base Cie, de Niangon-nord et de la cité verte. Pour éviter des troubles aux conséquences incalculables, tous les responsables des établissements privés desdites zones ont libéré leurs élèves. Paralysant du coup les enseignements dans les écoles qui ont toutes fermé. Selon des sources, des fondateurs d’établissements privés ont expulsé les élèves affectés par l’Etat hier matin en guise de représailles au non-paiement des arriérés des frais d’écolage.

Expulsés par les fondateurs d’école les élèves affectés délogent leurs camarades 2 Expulsés par les fondateurs d’école, les élèves affectés délogent leurs camarades

Malheureusement, cette situation a aussi perturbé les cours dans certains établissements publics tels qu’au lycée municipal Gadié Pierre et au lycée moderne d’Andokoua. Car, les élèves affectés par l’Etat dans le privé, et chassés par les fondateurs, ont tenté de déloger leurs amis du public.

D.K.

Source: Notre Voie

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*