Fakenews, version ivoirienne…

Fakenews, version ivoirienne…

Le premier parc Disney d’Afrique s’ouvre à Abidjan, titre APR-news, le 31 janvier 2018
Siandou Fofana, ministre du tourisme, a annoncé le lundi 29 janvier, la construction à Port Bouët au sud d’Abidjan, du premier parc Disney d’Afrique. C’était lors de l’échange des vœux du Nouvel An entre le ministre et ses collaborateurs, au Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire…

Quand j’ai lu cette info, j’ai un peu tiqué, surprise, et puis je me suis souvenue de la mascotte lors de la fête des jeux de la francophonie, une espèce d’éléphanteau bizarre, mi souris, mi pachyderme, pas très aguichant, ni chair, ni poisson…

Et quand je me souviens du chantier du tram à Jérusalem ou de la réalisation du Disneyland parisien, il y a de quoi être surpris. Ici en côte d’ivoire, en un claquement de doigt, les plans, le financement, les acteurs de la construction, tout est là…“les travaux pourraient débuter dès ce mois de février. L’étude de faisabilité étant déjà faite et les partenaires techniques et financiers, connus”, nous dit même l’agence de presse!

Ensuite, cerise sur le gâteau, comme j’aime lire les commentaires des internautes, je tombe sur celui-ci signé d’un certain Alain Choucair, qui écrit : “Je représente la société Disney en Afrique de l’ouest et je peux vous dire que Disney n’a aucun projet en Afrique et par conséquent pas en Afrique de l’ouest. Pour l’ouverture du parc de Shanghai, il a fallut 15 ans entre la prise de contact et l’ouverture. Il est possible qu’un parc ouvre, mais il ne portera pas le nom bien Disney et ne pourra montrer aucune représentations des personnages de Disney sous peine de poursuites…”

Et pourtant l’agence de presse illustre bien son article par de vraies mascottes sous licence Disney et titre au présent “Le premier parc Disney d’Afrique s’ouvre à Abidjan”.

Décidément Ouattara and Co voient toujours très grand, plus grand que ne le permet le budget, et que dire, si c’était un “budget sécurisé”? Alors que la violence continue de faire rage en Côte d’Ivoire, même si les gifles et claques sont plus à la mode, – et en principe moins dangereuses que les coups de machettes-, imaginer le tourisme international venir en CIV, ça ne peut faire tourner la tête aux imbéciles qui croient offrir, que dis-je, vendre du rêve à leurs concitoyens.

Quand j’habitais encore en France, ne vivant pas en région parisienne (qui bénéficie de tarifs réduits ) notre famille constituée de deux adultes et quatre enfants ne pouvait envisager une sortie à Dysneyland, trop lourd pour notre budget familial. Alors, imaginer des Ivoiriens complètement appauvris, venir en foule des quatre coins d’Eburnie ! C’est un beau conte de fées, mais la réalité 2018 devrait être plus concrète: création d’emplois, scolarisation décente, hôpitaux réhabilités, chaussées restaurées, assurance maladie élargie à tous, bourses d’études versées et non seulement promises! Où en est-on ???

“Panem et Circenses”, l’ère Ouattara ne concourt plus que dans cette catégorie. La “Désolation”, supplantant la “Solution”, vous nous parlez de jeux et de pains-sardines !

Monsieur Ouattara et ministres, offrez des bouées et des gilets de sauvetage à vos concitoyens, car à J-2 de l’émergence 2020, il faudra au moins savoir nager pour tenir la tête hors de l’eau !

Shlomit Abel

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.