Fanfan au Dramanistan | eburnienews | Diaspora ivoirienne | Actualité Politique | Diaspora africaine en France Fanfan au Dramanistan
Fanfan au Dramanistan

Fanfan au Dramanistan

François Hollande arrive le 17 juillet pour une visite marathon de 48 heures, voyageant de nuit. A 8h du matin, soit deux heures trente après son l’arrivée, il sera déjà à pied d’œuvre. Pas de conférence de presse donc dans le salons de l’aéroport. Une arrivée somme toute très discrète, dans la nuit abidjanaise…

Certains espèrent qu’il aura profité de ses 6 heures de vol pour lire le livre de l’autre François, le journaliste Matéi qui lui a été offert, afin qu’il puisse mieux orienter sa visite et ses rencontres…mais je doute qu’il en soit ainsi.

Il paraît que le 14 juin s’est terminé le recensement, une opération menée de main de maître: tout le monde est enregistré, connu, plus de 95% d’ivoiriens connus, reconnus. Tout va bien, sauf que beaucoup d’Ivoiriens n’ont jamais rencontré d’agents recenseurs, qui eux attendent encore leur salaire.
Après une visite privée de 10 jours en France, Ouattata lui-même nous explique qu’il vient de mettre sur pieds la meilleure Commission Électorale Indépendante que la Côte d’Ivoire ait connue, il ne comprend même pas que le FPI n’en veille pas! Alors que commission électorale indépendance veut bien entendu dire ‘Ouattara gagnant à tous les coups’,

Hamed Bakayoko, bientôt promu patron des francs-maçons ivoiriens et son homologue ministre Bruno Koné expliquent avant la venue du président des Français, qu’il n’y a aucun prisonnier politique dans les geôles ivoiriennes, comprenez, tout ce gros et menu fretin LMP sont des agitateurs, des fomentateurs de coup d’État, les vrais rebelles ce sont eux… Et tout ces mercenaires libériens à la solde de Gbagbo, encore et toujours, qui agitent l’ouest, sont tous des empêcheurs de vivre dans cette Côte d’Ivoire pacifiée à laquelle aspire tant Ouattara le pacifique…

Michel Gbagbo a été empêché une troisième fois de se rendre en France. Si certains espèrent que le président Hollande va s’intéresser, -contrairement à Nicolas Sarkozy-à son sort, ils se trompent…la France ne connaît pas le français Michel Gbagbo, jamais il n’a fait parti des « otages prisonniers« présentés en fin de journal télévisé, alors pourquoi deviendrait-il maintenant intéressant ?

La lettre du Continent, dans sa dernière édition révèle que Hollande viendrait avec un prêt de 52 millions d’Euros, histoire d’apporter des sous qui permettraient d’encadrer des travaux afin d’amener un peu d’eau potable à Abidjan, la perle de la lagune, cette capitale qui étincèle de milles feux à Noël, mais qui ne connaît toute l’année que coupures d’eau et pannes d’électricité… En ce moment c’est l’Onuci qui ravitaille en eau les différents quartiers d’Abidjan…
Le président dans sa générosité légendaire à l’égard des étrangers, a remis à 15 artistes, une rente pour les récompenser de véhiculer la culture… 15 rattrapés heureux face à des milliers d’ivoiriens qui ont subi les pluies diluviennes, les dégâts des eaux, les démolitions,  la mort, le déguerpissement, 52 quartiers seront semble-t-il rasés, mais il n’est question nulle part de reloger les sans-abris…

Abidjan, le phare de cette Côte d’Ivoire modèle, le joyau de l’Afrique de l’ouest ! Gbagbo avait fait visiter en 2008 à son hôte français Jack Lang la rue Princesse, ses bars et ses boites de nuit. Hamed Bakayoko, pour ne pas fatiguer son ami le Prado (contraction d’Ado et de Préfet, selon la prophétie de la grande Chancelière), se fera une joie de conduire le président Hollande, sur des pistes, en scooter, -une commune passion-, jusqu’aux endroits branchés du nouveau gouvernement : les prisons qui sont des boites de nuit bien plus “hard”, aux mœurs occidentales, dernier cri : Sodome y est décliné sous toutes ses formes. On en meurt même, de maladie et de honte ! La famille de feu le colonel Negbé César a révélé le calvaire de son fils torturé et violé en permanence par l’élite actuelle de l’armée ivoirienne, j’ai nommé les FRCI et leurs supplétifs dozos, qui se plaisent à violer, torturer, avilir, martyriser…les prisonniers politiques qui croupissent en prison, sans jugement, sans savoir pourquoi ils sont là… Visiter ces hauts lieux de la barbarie et de la dépravation, voilà un programme de choix pour le président français, dépaysement total garanti, pour Hollande, et du concret pour ses amis du FMI qui aiment appuyer sur la pédale de l’homosexualité quand il s’agit d’accorder des prêts bancaires… A côté de ces ébats mâles, une bestialité, une sauvagerie à vous couper le souffle ! Du grand spectacle, avec Hamed Bakayoko comme guide, à ne manquer sous aucun prétexte !

La Côte d’Ivoire, d’aujourd’hui, c’est malheureusement une grande poubelle; tout a été bradé, vendu, donné; ce qui reste, des carcasses d’une civilisation passée d’un vivre ensemble harmonieux, d’un avenir qui s’ouvrait sur une page blanche avec des hommes et des femmes libres, des étudiants, des enfants scolarisés, des hôpitaux dignes de ce nom, avec des pharmacies, des médecins, des enseignants, des chercheurs…

La lettre du continent nous révèle encore que la visite de Hollande sera rapide, il ne va pas s’éterniser, deux jours au pas de course. Ouattara, point n’est besoin de le rencontrer en Côte d’Ivoire d’ailleurs, Hollande  peut le voir à chaque escale santé parisienne de ce dernier. Dans l’avion, Hollande aura dans ses bagages Salif Traoré le chanteur de Magic System. A l’heure des économies et restrictions budgétaires, le service du protocole élyséen “a pris le soin de solliciter directement le chanteur, afin qu’il fasse partie de la délégation présidentielle qui accompagnera le Président de la République à Abidjan”. A’Salfo, nommé en 2012 ambassadeur de l’Unesco pour l’alphabétisation et la culture de la paix”, tel le fou du roi, accompagnera son altesse Flamby, le distraira quand il s’ennuiera, lui expliquera peut-être le livre de Matéi…

Fanfan rencontrera dit-on les cadres du FPI, Affi, Miaka Ouretto et Laurent Akoun, toujours selon la Lettre du Continent. Sauront-ils lui rappeler les conditions de vie et de lente agonie des prisonniers, de l’injuste emprisonnement de Simone Gbagbo qui devait être couverte par son immunité diplomatique ? Sauront-ils être fermes, exiger de la France qu’elle mette au pas ce gouvernement de fornicateurs, de dépravés, et de bestiaux sans foi ni loi ? Face à cette France molle -représentée par un Hollande, à l’image du fromage de même nom-, mais pleine de tentacules, ramifications pour les embobiner, les ensorceler, sauront-ils résister, eux, les nouveaux indispensables décrétés par cette même France ?

Le fidèle Hamed Bakayoko pilotera la délégation, Son parent Ahmadou de la RTI couvrira les évènements. Pensez-donc, Hollande sera décoré : la Grande Croix de l’ordre de la République sera suspendue à son cou…Honneur au bienfaiteur de la Côte d’Ivoire, successeur du héros Sarkozy, qui se régalera des plats de la chef Christine Dadié, et du français Olivier Payet, qui comme Sabri Lamouchi est le mari d’une nièce de Dominique…

On parlera aussi accords militaires, en privé Ouattara expliquera que les français sont indispensables à sa sécurité, que le pays est prospère, les routes menant aux entreprises inexistantes sont excellentes, l’hôpital mère enfant de Dominique presque achevé, permettra de ne pas parler des hôpitaux délabrés, abandonnés, les vacances scolaires tombant à pic, permettront que Hollande ne puisse pas s’intéresser –encore faudrait-il qu’il le désire- aux drames des enfants, des étudiants dont les familles ne peuvent pas honorer les frais de scolarité, et des enseignants qui toujours attendent d’être payés, le sourire de Dame Dominique ne suffisant pas à contenter leur grogne.

Mais à part cela tout va bien, la première dame, qui vient d’enlever son post sur FB appelait à la prière des Ivoiriens pour que les éléphants brillent au Brésil. Mais jamais, elle la toute dévote, n’a demandé à son bon dieu de s’engager aux côtés de son époux, de l‘assister, le conseiller, comme si elle savait que ce D.ieu là, on ne s’en moque pas, et qu’il entendait de préférence les prières vraies, désespérées, mais confiantes, qui montent de toute part et assiègent son trône pour demander la fin de ce film d’épouvante: cette Côte d’Ivoire aux mains des bandits, des voleurs et violeurs…qui l’ont vendue à l’Occident via la haute finance.

Fanfan, sois le bienvenu dans ta préfecture devenue sous-préfecture, tellement elle est mal en point; ris, souris, tape du poing, fais ton cinéma, puis rentre chez toi, tu n’es pas le bienvenu ici, chez tous ces Ivoiriens qui souffrent, mais qui ont encore de la dignité, et qui ne courberont jamais l’échine devant la France à Fric.

Shlomit Abel, 11 juillet 2014

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.