Félicien Sékongo (proche de Guillaume Soro), après une audience avec Guikahué (PDCI) : «Nous allons battre campagne pour nos candidats et ceux du Pdci pour faire barrage aux candidats du Rhdp-Unifié»

Félicien Sékongo, président du Mouvement pour la promotion des valeurs nouvelles en Côte d’Ivoire (Mvci), proche du président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro, a rencontré avec une délégation forte de 10 personnes, le Secrétaire Exécutif du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA), Pr Maurice Kakou Guikahué, ce mercredi 19 septembre 2018, au siège du parti septuagénaire à Cocody. Au sortir de cette audience, Sékongo Félicien s’est prononcé au micro de africanewsquick.net. Entretien.

Vous venez de rencontrer le Secrétaire exécutif du Pdci-Rda, quels ont été les sujets abordés ?

Cette rencontre est la suite logique de celle que nous avions eue avec le président Bédié. Il avait souhaité que nous rentrions en contact avec le Secrétariat exécutif du Pdci afin que nous puissions discuter de questions opérationnelles. L’actualité aidant, nous sommes venus aujourd’hui pour échanger avec le ministre Guikahué. Il s’est agi des questions électorales et de la manière dont nous devons œuvrer afin que dans l’union d’actions, la Côte d’Ivoire sorte de la situation présente. Sur la question des élections, pour nous, les choses sont claires. Si les élections se déroulent, elles doivent être un tremplin pour permettre de réduire, au mieux, les élus du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix, Rhdp unifié. Ça a été une rencontre de travail qui va se poursuivre afin de réussir les élections locales à venir. Nous avons évoqué un certain nombre de questions, notamment celles relatives à la démocratie, à l’Etat de droit. Ce que l’on peut retenir, c’est qu’il est question d’œuvrer ensemble pour avancer.

Vous voulez réduire le nombre d’élus du Rhdp-unifié, comment allez-vous y prendre ?

Nous avons des bases dans des localités, nous avons aussi des candidats à certains endroits où le Pdci n’en a pas. Il est clair que les militants du Pdci soutiendront bon nombre de nos candidats. Là où nous n’avons pas de candidats, nos militants soutiendront les candidats du Pdci-Rda. Je vous affirme que si les élections se déroulent correctement, dans la transparence, les candidats du Rhdp unifié auront du mal à gagner ces élections. Nous allons être sur le terrain et battre campagne pour l’élection de nos candidats et ceux du Pdci-Rda.

Avez-vous évoqué le sujet relatif à la réforme de la Commission électorale indépendante (Cei) ?

Nous avons aussi parlé de la réforme de la CEI. Ce n’est pas un sujet sur lequel il faille pinailler. Il est clair que cette CEI est caduque. Il est important et indispensable de la réformer. Il faut la réformer parce la CEI devrait être consensuelle. Elle ne l’est pas. Elle est tellement défaillante qu’elle n’est même pas capable de respecter les délais impartis par le code électoral. Même pour la publication de la liste des candidatures, la CEI avait 10 jours à compter du délai de dépôt des dossiers de candidature. Elle n’a même pas pu tenir le délai. Lorsque vous remarquez ce genre de choses, vous devriez être inquiets. Si pour ces élections il y a autant de difficultés, imaginons ce qu’en sera la présidentielle de 2020. La CEI est une structure qui doit être le garant de la démocratie en Côte d’Ivoire. Si elle n’est pas capable de respecter les délais par rapport à la publication d’une liste de candidats qui n’excède pas mille, il y a de quoi s’inquiéter dans le cas où cette CEI devrait collecter des résultats d’élections, et les centraliser. Nous sommes vraiment inquiets sur la transparence, l’efficacité, l’opérationnalité de cette CEI.

Vous affirmez que vous avez des bases dans certaines localités. Comment allez-vous faire pour que les choses se passent bien ?

Il est bon de savoir que cette CEI doit être réformée et qu’il n’est pas tard de la reformer avant d’aller aux élections. A défaut, nous allons veiller au grain. Nous avons des scrutateurs et nous serons partout pour ne pas que les gens créent des urnes fictives.

Vous affirmez que vous avez des candidats. Sont-ils ceux de votre mouvement où ceux qui sont parrainés par Guillaume Soro ?

Ce sont des candidats de notre mouvement.

Combien sont-ils ?

Nous avons 5 têtes de liste.

Dans quelles localités sont-ils ?

Nous avons trois (3) à Touba, dans le Baffing, 1 à Logoualé,1 à Taabo.

Le candidat Koné Théfou d’Abobo est-il des vôtres ?

Il n’est pas le candidat du Mouvement pour la promotion des valeurs nouvelles en Côte d’Ivoire (Mvci). Mais il pourra bénéficier de notre soutien parce qu’il s’agit ici de faire barrage aux candidats du Rhdp-Unifié.

Réalisé par Gilles Richard OMAEL

Source: africanewsquick

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.