Ferguson : les problèmes noirs et blancs de la démocratie

Ferguson : les problèmes noirs et blancs de la démocratie

Le procureur général américain Eric Holder ira à Ferguson mercredi. Selon Obama, il rencontrera sur place les agents du FBI et les fonctionnaires du département américain de la Justice qui enquêtent le meurtre de Michael Brown, 18 ans. De plus, Holder va s’entretenir avec les représentants influents de la communauté locale afin d’obtenir leur soutien pour rétablir l’ordre.

La ville de Ferguson située dans le Missouri est habitée par des gens de couleur. Un jeune Noir de 18 ans a été abattu par un policier blanc, le 9 août. Selon la police, Michael Brown était soupçonné de vol. Cependant, le meurtre du jeune homme les mains en l’air a indigné les habitants de la ville : des manifestations ont débuté pour se transformer en émeutes et attaques contre la police. Le gouverneur du Missouri Jay Nixon a instauré un couvre-feu. Ensuite, la garde nationale est entrée dans la ville. Accueillis par des cocktails Molotov, les gardiens ont répondu par des grenades lacrymogènes.

De nombreux Afro-Américains sont solidaires avec les habitants de Ferguson. Nous vous proposons d’écouter le politologue Vladimir Kozine.

« Patricia Bynes, membre du Parlement, Afro-Américaine, a appelé les manifestations de masse une réponse au racisme et à la discrimination existant aux Etats-Unis au niveau gouvernemental. C’est une accusation très sérieuse justifiée par le fait que les actions de protestation ont lieu presque dans 90 villes américaines, y compris Washington. »

L’incident à Ferguson n’est pas le fruit du hasard. Il reflète les problèmes sérieux qui s’accumulent pendant des années dans la société américaine. Ecoutez le commentaire d’Alexandre Goussev, directeur de l’Institut de la planification et du pronostic stratégique.

« Les problèmes intérieurs des Etats-Unis sont tellement grands que ce processus peut toucher un maximum de villes, surtout celles avec une population de couleur. Ce problème n’est pas réglé même dans les états du Centre. »

Le ministère russe des Affaires étrangères a réagi aux événements à Ferguson. La diplomatie russe a rappelé que le Comité onusien pour l’élimination de la discrimination raciale a examiné le rapport sur la situation aux Etats-Unis. Il a conclu que les droits des minorités raciales et ethniques sont violés dans le pays. Les gens de couleurs ont un accès limité à l’éducation, à la défense juridique, aux soins de santé et au système électoral.

AP332274524003 Ferguson : les problèmes noirs et blancs de la démocratie

En effet, beaucoup de problèmes sont accumulés dans la société américaine, notamment les problèmes raciaux. Les Noirs sont sérieusement blessés depuis l’époque de l’esclavage, avancent les experts. D’autres observateurs soulignent : la population de couleur devient de plus en plus importante dans les villes et états américains. A partir des années 1960, les Etats-Unis ont introduit une politique de « discrimination positive » : les gens de couleur bénéficient d’un système de privilèges d’accès à l’éducation et à l’emploi, dans la carrière et dans les contrats gouvernementaux. Le nombre de plaintes pour discrimination raciale contre les Blancs a augmenté. Cependant, on ne tue pas les adolescents blancs aux Etats-Unis. Et comme la discrimination sur la couleur de peau est interdite, la notion de racisme latent prospère.

Source: La voix de la Russie

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.