Fête de la liberté du FPI: RDR et pro-Affi en colère

Fête de la liberté du FPI: RDR et pro-Affi en colère

Pourtant interdit par le préfet départemental d’Alépé sous décret, le rassemblement du FPI tendance Sangaré a bel et bien eu lieu ce dimanche 30 avril 2017 à Akouré, sans empêchement. La classe politique et le Géo-politologue François Adou interprètent le lâcher du lest des autorités.

 C’est un virage à 90° pour les autorités locales d’Alépé. Nanou Benjamin, le préfet départemental de la ville, n’a pu empêcher la fête de la liberté célébrée par l’aile du FPI conduite par Abou Drahamane Sangaré. C’est un déferlement de milliers de militants du FPI avec à leur tête Abou Drahamane Sangaré qu’il a été donné de constater à Akouré, dans la préfecture d’Alépé. « La décision de laisser faire a été prise au sommet de l’Etat qui a failli dans l’exercice de son autorité » , a déclaré sous couvert d’anonymat un cadre du FPI tendance Affi joint par Politikafrique.info. «L’Etat ne peut pas se dire et se dédire au même moment. Au-delà du préfet c’est l’Etat de Côte d’Ivoire dont il s’agit. Il y a des contradictions dans la gestion au sommet de l’Etat» affirme notre source.

Il soupçonne les ténors du pouvoir de  vouloir «  se servir de la division de l’opposition pour se préparer pour les élections de 2020 ».

Pour Joël N’guessan, il s’agit simplement d’une « défiance de l’opposition vis-à-vis de l’autorité de l’Etat ». « La marque déposée de ces éternels opposants qui en 10 ans de pouvoir n’ont semé que ruines et désolations », a lancé le porte-parole du RDR  aux dissidents du FPI.

La situation fait également réagir les ivoiriens notamment les militants pro-ouattara. Eugène Kouadio lui s’interroge. « En termes de fonctionnement légal, en quoi ou en tant que qui Sangaré peut-il organiser une telle cérémonie au nom du fpi ? ». Il regrette une «  faiblesse de Ouattara devant ces troubleurs de l’ordre établi » affirmant que le président a ainsi « désavoué Affi qu’il reconnaît lui-même comme chef de file de l’opposition » tire-t-il en guise de conclusion.

Une conclusion aussitôt contredite par un autre militant RDR. « Tout militant d’un parti politique légalement constitué est libre de célébrer une fête de son parti. Abou Drahamane Sangaré a-t-il organisé cette fête en sa qualité de Président du FPI? L’État ne peut et ne doit aucunement se substituer en organe de discipline d’un parti politique. C’est au Président du parti d’utiliser les voies légales pour régler « les problèmes internes » » dira pour sa part Vazoumana Koné.

Pourtant en la tenue de cette activité de l’aile jugée dure du FPI, certains voient un signe de « démocratie » en Côte d’Ivoire. Pour le géo-politologue François Adou « c’est la preuve que le pays est en train d’amorcer une démocratie ». « Il faut laisser les gens s’exprimer. On ne peut pas construire une démocratie s’il n’y a pas des acteurs qui y participent. La manifestation de l’opposition n’est pas une rébellion armée, le ciel n’est pas tombé à Akouré. Plus on empêche l’opposition de parler, plus on crée des tensions», met en garde ce professeur de l’Université Félix Houphouet-Boigny.

Pour Samuel Konan, le rassemblement du FPI tendance Sangaré « démontre une avancée significative de la démocratie en Côte d’Ivoire »« Il faut que l’opposition vive, il y va de la crédibilité du gouvernement. L’organisation de ces cérémonies, lorsqu’elles sont cadrées permettent aussi au gouvernement de s’autocritiquer» explique ce pro-Ouattara.

Les concernés eux n’y voient aucunement un acte de démocratie. « Où est ce qu’on a vu des actes de démocratie dans ce pays ? » s’interroge Koné Boubakar, SG par intérim du FPI-Sangaré joint par Politikafrique.info «L’interdiction n’a tout simplement pas fonctionné. Je suis étonné que ça gêne que des ivoiriens veuillent se réjouir. Nous avons manifesté même un chien n’a aboyé. C’est la preuve que les ivoiriens sont matures donc qu’on arrête de créer des incidents où il n’y en a pas ».

Salimatou Dia

Source: Politikafrique.info

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*