Fête du 1 er mai: Nous devons nous souvenir de l’œuvre immense de Mahan Gahé

En 1990, le Synares, le Synaccassi et le Synesci ont conduit la lutte des travailleurs contre les plans d’ajustement structurels pour aboutir au multipartisme. Mahan a apporté la dimension secteur privé dans le nouveau paysage syndical ivoirien.

C’est lui qui a insisté auprès du ministère du Travail pour imposer véritablement le tripartisme. Il a pesé de tout son poids pour la mise en place du Conseil national du travail dont il a assumé les charges de la vice-présidence travailleur. Nous devons associer à toutes ces victoires celui qui a été pendant une décennie, ministre en charge du Travail, le ministre Oulaye Hubert.

En septembre 2002, quand la Côte d’Ivoire est attaquée, je prends contact avec un certain nombre de responsables de la société civile ivoirienne pour expliquer que la France vient d’attaquer la Côte d’Ivoire. Il se rallie très rapidement à cette cause et organise avec nous la résistance. C’est d’ailleurs ce combat qui lui a valu son arrestation, j’en suis persuadé.

Mahan est mort, mais son œuvre sera gravée à jamais dans la mémoire collective des Ivoiriens dignes.

Nyamien Messou N’Guessan

About Tjefin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*