FIFA: Un membre influent arrêté pour corruption et blanchiment d’argent | eburnienews | Diaspora ivoirienne | Actualité Politique | Diaspora africaine en France FIFA: Un membre influent arrêté pour corruption et blanchiment d’argent
FIFA: Un membre influent arrêté pour corruption et blanchiment d’argent

FIFA: Un membre influent arrêté pour corruption et blanchiment d’argent

Canover Watson, l’un des membres de la Commission d’audit de la Fifa, doit faire face à des accusations de corruption dans un dossier extra-sportif. L’instance dirigeante du football mondial n’en finit plus de voir son nom éclaboussé, même indirectement.

Il ne se passe pas un mois sans que le nom de la Fifa ne soit éclaboussé par un nouveau scandale. Entre candidatures curieuses, votes orientés et pots de vin, l’instance dirigeante du football international enchaîne les affaires compromettantes. Ce week-end, si ce n’est pas elle qui est directement visée, l’un des membres influents de sa commission d’audit est dans l’oeil du cyclone.

Arrêté à la fin du mois d’août par la police dans une affaire de corruption, de blanchiment d’argent et de conflit d’intérêts aux îles Caïmans, Canover Watson est soupçonné d’avoir facilité une arnaque autour d’un hôpital et de sa facturation. Proche de Jeffrey Webb, le vice-président de la Fifa, celui-ci a été libéré sous caution et sommé de se présenter à nouveau devant les forces de l’ordre locales le 29 septembre prochain. Bien évidemment, ce membre du groupe chargé d’inspecter les finances et les comptes des équipes membres de la Fédération, a nié toute implication pour éviter que son employeur ne se trouve mêlé à cette affaire.

Platini également sollicité

« Les allégations de corruption faites à mon encontre sont fausses. En temps voulu et dans les circonstances appropriées, je préciserai ma position. Les investigations de la police se poursuivent et mes avocat m’ont conseillé de ne pas en dire plus », a déclaré Canover Watson dans un communiqué relayé par le Daily Mail. Pendant que l’employé de la Fifa devait répondre de ces accusations, Michel Platini, qui a récemment renoncé à porter sa candidature pour succéder à Sepp Blatter, a lui été sommé d’évoquer les liens entre son fils Laurent et le Qatar, alors que l’attribution de la Coupe du monde 2022 à l’émirat du Moyen-Orient fait débat.

« Mon fils a été approché pour travailler pour les Qatariens non pas parce qu’il est mon fils mais parce qu’il est un bon avocat. Quel père serais-je si j’interdisais le travail à mon fils parce que je vais être critiqué », a expliqué l’ancien numéro 10 des Bleus dans les colonnes de La Dernière Heure. A coup sûr, les deux plus puissantes entités du football mondial seront encore sollicitées dans les mois à venir pour faire face à des polémiques en tout genre…

Source: football.fr

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.