Franklin Nyamsi, un cas d’école de l’opportunisme en politique: Après avoir traité Alassane Ouattara de Chef de gang et de dictateur identitaire, il reprend la plume pour l’encenser

Franklin Nyamsi, un cas d’école de l’opportunisme en politique: Après avoir traité Alassane Ouattara de Chef de gang et de dictateur identitaire, il reprend la plume pour l’encenser

Il y a quelques jours, lorsque son mentor Guillaume Soro était confronté à des difficultés face au camp Ouattara qui semblait être déterminé à en decoudre avec lui, Franklin Nyamsi est devenu très virulent contre le régime Ouattara et contre Ouattara lui-même qu’il a presque présenté comme un chef de gang et de dictateur.

Puis Guillaume Soro est rentré de son exil volontaire après plusieurs semaines en Europe. Avec l’aide de personnes de bonnes intentions dont l’ex-président nigérian Olusegun Obasanjo et le président guinéen Alpha Condé, Guillaume Soro s’est fait recevoir par Alassane Ouattara lors d’une audience qui lui a été accordée. Subitement, le très versatile Franklin Nyamsi a changé de régistre et de repertoire. Il fait passer Ouattara du statut de “dictateur identitaire” à celui d’un ange venu apporter l’espoir. « En recevant Guillaume Soro, notre doyen Alassane Ouattara demeure au service de l’espérance intergénérationnelle que son œuvre a favorisée. Nous ne pouvons demeurer insensibles à cette sollicitude», confie Franklin Nyamsi dans sa dernière tribune parue sur le site de son mentor.

Mieux, Franklin Nyamsi qui avait prédit la chute du régime Ouattara suivie d’une descente aux enfers pour ses proches, accuse ajourd’hui des personnes fictives d’être auteurs de prétentions malencontreuses contre le pouvoir de Ouattara, jouant ainsi « à la balle comme le ferait le diable avec l’âme de ce pays ». Toute chose que Ouattara et Soro aurait évité grâce à cette rencontre :« Ensemble, les deux hommes d’Etat mettent donc un vigoureux coup d’arrêt aux prétentions des catastrophistes, alarmistes et complotistes de tous bords à jouer à la balle comme le ferait le diable avec l’âme de ce pays», a lâché Franklin Nyamsi.

Lire aussi: “Le cas Franklin Nyamsi: Interrogations réflexives d’une abdication politique collective

Après avoir lu la dernière sortie de Franklin Nyamsi, on ne peut pas s’empêcher d’être d’accord avec Dr Alexis Dieth pour dire que le cas Franklin Nyamsi «illustre les dangers pouvant procéder de l’aveuglement politique et de l’inflammation des passions identitaires et factionnelles dans la cité».

Eburnienews.net

About Tjefin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE