Fraude au Guichet Unique Automobile: Selon le Procureur Adou Richard Christophe, le préjudice s’élève à près de 3 milliards f cfa (Vidéo)

3 personnes déférées à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA), 15 autres en garde à vue et un préjudice de près de 3 milliards F CFA. C’est le bilan provisoire de l’enquête dans l’affaire de l’immatriculation frauduleuse de plusieurs centaines de véhicules importés au Guichet unique automobile (GUA).

L’information a été donnée par le procureur de la République Adou Richard-Christophe, ce jeudi 3 mai 2018, à son cabinet du palais de Justice au Plateau. ‘’C’est une fraude douanière’’, selon lui, dans laquelle sont impliqués des agents de toute la chaine du GUA notamment les ministères des Transports et du Commerce, Côte d’Ivoire-Logistique, la Société ivoirienne de contrôle technique automobile et industriel (SICTA), Quipux et bien sûr la Douane ivoirienne. ‘’Sous réserve du secret d’instruction, il a été découvert qu’il a été mis en place un mécanisme frauduleux pour contourner la Douane. Autrement dit, l’argent qui devrait servir à renflouer les caisses de l’État s’est malencontreusement retrouvé dans les poches ou dans les comptes bancaires de certaines personnes qui animent les structures tant étatiques que privées ou sémi-privées ’’, a déploré le procureur. ‘’Ces faits d’une extrême gravité’’, à en croire le procureur de la République, sont qualifiés ‘’de faux et usage de faux en écriture privée de banque ou de commerce, de faux et usage de faux dans certains documents administratifs, d’importations sans déclarations douanières, de détournement de deniers publics et de blanchiment de capitaux’’.

Le procureur de la République Adou Richard-Christophe a souligné que l’État a subi un énorme préjudice qui ’’oscille entre 2 et 3 milliards de nos francs’’ et la situation mérite d’être clarifiée. “Le juge d’instruction a été saisi, il a déjà commencé ses investigations. Il va au cours des jours à venir les poursuivre pour qu’on puisse savoir exactement ce qui s’est passé’’, a-t-il rassuré.

Pour rappel, c’est en mi-avril à l’issue d’un contrôle de routine, que les services douaniers du port d’Abidjan notent des incohérences entre leurs fichiers informatiques et physiques. L’Inspection générale des Douanes est alors saisie et au bout de deux semaines d’enquête, elle met au jour la vaste fraude au Guichet unique automobile portant sur l’immatriculation de plusieurs centaines de véhicules importés.

D.Tagro

Source: Abidjan.net

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*