Fraude sur les CNI: Pour Akoto Olivier, deputé de Daoukro «Le directeur général de l’Oni doit venir s’expliquer devant les deputés»

Fraude sur les CNI: Pour Akoto Olivier, deputé de Daoukro «Le directeur général de l’Oni doit venir s’expliquer devant les deputés»

Au sortir de la réunion des élus avec le Secretariat exécutif, mercredi dernier au siege du Pdci-Rda à Cocody, au sujet de l’enrôlement, Akoto Olivier, députe de Daoukro- Ngattakro, Porte- parole du Groupe parlementaire Pdci-Rda, s’est prêté aux questions des journalists.

Que peut-on retenir de cette rencontre entre le Secretariat exécutif et les élus du PDCI-RDA?

En tant qu’élu et député, nous pensons que c’est une réunion qui vient à point nommé, à pratiquement un mois de la révision de la liste électorale. Nous sommes mis en mission pour mobiliser tous nos militants, toutes nos bases, tous nos sympatisans à prendre toutes les dispositions pour avoir des papiers, se faire enroler avec leur carte nationale d’identité. Que ceux qui n’ont pas de carte nationale d’identité prennent toutes les dispositions pour s’en procurer. C’est l’occasion pour nous de lancer un appel vibrant à l’Office Nationale d’Identification (Ndlr. ONI), c’est une structure d’Etat qui doit parcourir toute la Côte d’Ivoire, qui doit créer les conditions pour que tous les ivoiriens majeurs puissent avoir une pièce d’identité.

Quelles sont ces conditions auxquelles l’ONI doit se soumettre?

Au-délà de la communication que fait l’ONI, il faut que ceux qui se sont faits enrolés puissent avoir leur carte d’identité en tant qu’Ivoirien. C’est extrêmement important parce que, depuis des mois voir un an, il est quasiment imposible pour les ivoiriens qui ont fait la demande d’obtenir leur carte d’identité. L’ONI doit veiller à ce que ceux qui ont par exemple été enrolés à Daoukro puissent avoir leur carte d’identité dans les services de l’ONI à Daoukro. Nous, en tant que deputés, nous allons veiller à ce que l’ONI puisse achéminer véritablement les cartes d’Identités, là où elles ont été solicitées. Aussi, nous lançons un message à l’Etat de Côte d’Ivoire pour qu’il puisse s’approprier la sensibilisation des nouveaux majeurs parce que, c’est un droit à ceux-là de se faire identifier.

Selon vous, quel doit être le rôle des élus?

Nous, les élus, avons déjà entamé ce combat. En tant que député, j’ai initié un movement national des nouveaux majeurs en Côte d’Ivoire. C’est un movement citoyen qui permet la prise de conscience des nouveaux majeurs quant à la morale, l’état civil. Il s’agit de leur dire qu’en tant que citoyen, ils ont leur part à jouer dans la construction de la nation. Ils sont libres de choisir les élus qui feront demain leur Bonheur. S’ils ne sont pas identifiés, enrolés, comment pouront-ils bénéficier des actions de ces élus qu’ils aiment tant. Que les nouveaux majeurs s’approprient cet enrôlement qui s’amorce maintenant. C’est leur devoir et un droit pour eux.

Nous allons saisir le bureau de l’Assemblée nationale pour introduire une question orale auprès des émissaires du gouvernement, aux responsables de l’ONI pour venir devant les deputés pour expliquer l’état des lieux de l’état civil en Côte d’Ivoire. Parce que, les ivoiriens aujourd’hui ont besoin de pièces d’identité. Nous avons appris qu’il y a eu des fraudes au niveau de l’ONI. Qu’ils viennent nous expliquer à quel niveau ces fraudes se situent. L’ONI est le garant de la crédibilité des pièces à fournir aux ivoiriens et quand on apprend qu’il y a eu des fraude et qu’on annonce une vaste opération de distribution de cartes nationales d’identité, cela nous inquiète.

Le directeur général de L’ONI doit venir s’expliquer devant les députés parce que c’est un défi majeur qui engage tous les ivoiriens sans exception. Toute coloration politique et réligieuse mise à part, tous les ivoiriens, à un mois de l’enrôlement, les ivoiriens qui doivent être à mesure de voter ont besoin d’avoir les papiers et c’est l’ONI qui garentit cela. C’est un combat transversal que tout le monde doit mener

Propos recueillis par D. Sory

Source: Le Nouveau Réveil

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*