Gabon: l’opposant Jean Ping veut organiser la résistance au régime Bongo

Gabon: l’opposant Jean Ping veut organiser la résistance au régime Bongo

Au Gabon, Jean Ping précise sa stratégie. L’opposant ne reconnaît pas la réélection d’Ali Bongo. Dans un nouveau communiqué, il dit vouloir organiser une résistance au régime Bongo à travers tout le pays et dans le monde. Quelles sont les actions qui seront menées ?

Jean Ping continue à demander des sanctions internationales ciblées, mais cette fois l’opposant dit contre qui. Il vise dix personnes : le président Bongo lui-même et un de ses frères, la présidente de la Cour constitutionnelle et le président de la Commission électorale.


Il cible également plusieurs ministres ou ex-ministres, comme ceux de la Communication, de l’Intérieur et de la Défense.

Face à ces menaces, Alain-Claude Bilie Bi Nze, porte-parole du gouvernement gabonais et ministre de la Communication se dit totalement serein. Il estime que l’opposition est aux abois, qu’elle invente des histoires chaque jour et tente d’exister par l’outrance.

Jean Ping se tourne vers la diaspora

Alors que tous ses recours sont épuisés au Gabon, Jean Ping se tourne à plusieurs reprises vers la diaspora en Europe et aux Etats-Unis.

Il lui demande de coordonner et discipliner son action à travers une structure qui sera baptisée Conseil gabonais de la résistance. Il l’appelle aussi à « mutualiser les contacts, sensibiliser et mobiliser » en faveur de sa cause à travers les instances politiques des différents pays étrangers, mais également à la Commission et au Parlement européens, au Parlement allemand, au Congrès américain, à la Commission des droits de l’homme de l’ONU et enfin à la Cour pénale internationale.

LIRE LA SUITE SUR RFI

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE