Gabon: Manifestation de l’opposition contre Ali Bongo pour faux acte de naissance. Jean Ping gazé!

Des manifestants gabonais, emmenés par des leaders de l’opposition, ont cherché à se rendre, jeudi 13 novembre, au palais de justice de Libreville pour y déposer une plainte contre Ali Bongo, accusé d’avoir falsifié son acte de naissance pour se présenter à la présidentielle en 2009. Mais la manifestation pacifique a été tuée dans l’œuf par les forces de l’ordre.

Des manifestants réclament le départ dAli Bongo pendant que des policiers en haut à droite bloquent laccès au palais de justice. Photo Lewis Boumou. Gabon: Manifestation de lopposition contre Ali Bongo pour faux acte de naissance. Jean Ping gazé!

Des manifestants réclament le départ d’Ali Bongo, pendant que des policiers, en haut à droite, bloquent l’accès au palais de justice. Photo Lewis Boumou.

Mercredi, le Front de l’opposition, un mouvement qui regroupe plusieurs leaders de l’opposition gabonaise, a multiplié les tracts et les SMS appelant à une mobilisation générale en direction du tribunal de Libreville. L’objectif était d’y déposer une plainte pour “faux et usage de faux sur l’acte de naissance d’Ali Bongo”, en s’appuyant sur les éléments parus dans le récent livre du journaliste français Pierre Péan, qui affirme que le chef d’État gabonais serait un enfant nigérian adopté, le rendant donc inéligible au poste de président du Gabon.

La même scène prise derrière la police anti émeute qui protège laccès au palais de justice de Libreville. Photo Jonas Moulenda. Gabon: Manifestation de lopposition contre Ali Bongo pour faux acte de naissance. Jean Ping gazé!

La même scène prise derrière la police anti-émeute qui protège l’accès au palais de justice de Libreville. Photo Jonas Moulenda.

“On a vite compris qu’ils ne laisseraient pas la foule rentrer dans le palais de justice”

Dans la nuit, le ministre de l’Intérieur Guy-Bertrand Mapangou a interdit la marche de l’opposition, expliquant qu’aucune demande légale de manifester n’avait été déposée. Pourtant, jeudi en début d’après-midi, des centaines de personnes se sont rendues devant le palais de justice. Lewis Boumou, qui se décrit comme un “activiste anti-Bongo” a participé au rassemblement.

Lorsque nous sommes arrivés devant le palais de justice comme prévu à la mi-journée, il y avait un impressionnant dispositif de police pour nous accueillir. Mais nous n’avons pas fait marche arrière et nous avons insisté pour rentrer dans le palais de justice et déposer la plainte.
Au loin les policiers ont lancé des gaz lacrymogènes pendant que des manifestants rebroussent chemin. Photo publiée par Lewis Boumou. Gabon: Manifestation de lopposition contre Ali Bongo pour faux acte de naissance. Jean Ping gazé!

Au loin, les policiers ont lancé des gaz lacrymogènes pendant que des manifestants rebroussent chemin. Photo publiée par Lewis Boumou.

Le face-à-face a duré près d’une heure, avant que la police ne lance les premiers gaz lacrymogènes et ne tire en l’air. On a compris qu’ils ne laisseraient pas rentrer la foule dans le palais de justice, pour éviter ce qu’il s’est passé au Burkina Faso [les manifestants avaient pénétré et incendié l’Assemblée nationale et des domiciles de proches de Blaise Compaoré le 31 octobre, NDLR]. Les leaders de l’opposition ont demandé à la foule de rebrousser chemin lorsque les policiers ont commencé à tirer en l’air. Dans les échauffourées, Jean Ping, l’un des leaders de l’opposition, a évité de peu une bombe lacrymogène [aucun blessé n’a pour l’heure été enregistré, NDLR].

Je me suis enfui pour me réfugier dans ma voiture. Là, j’ai vu tous mes amis et les leaders de l’opposition strictement encadrés par des policiers. Un membre de l’opposition s’est arrêté pour me dire que les forces de l’ordre avaient promis de ne plus tirer de gaz lacrymogènes et qu’on avait demandé aux manifestants de ne plus jeter des pierres. Le cortège a ensuite été escroté jusqu’au siège de l’opposition.

Globalement, même si la marche a été clairement avortée, je suis satisfait car c’est un signal fort qui a été lancé aujourd’hui.

La plainte contre Ali Bongo a finalement été déposée par une petite poignée de leaders au palais de justice. Cette mobilisation n’a cependant pas été suivie par l’ensemble des partis d’opposition, certains estimant que ces accusations à l’encontre de l’actuel président Gabonais pourraient déstabiliser politiquement le pays. Ali Bongo et son entourage ont de leur côté décidé de porter plainte pour diffamation contre Pierre Péan.

Des manifestants contestent léligibilité dAli Bongo suspecté davoir falsifié son acte de naissance pour se présenter à la présidentielle gabonaise. Photo Lewis Boumou. Gabon: Manifestation de lopposition contre Ali Bongo pour faux acte de naissance. Jean Ping gazé!

Des manifestants contestent l’éligibilité d’Ali Bongo, suspecté d’avoir falsifié son acte de naissance pour se présenter à la présidentielle gabonaise. Photo Lewis Boumou.

Alexandre Capron

Source: FRANCE 24

————————————————————————————

Gabon : des opposants déposent une plainte au tribunal de Libreville contre Ali Bongo Ondimba

Plusieurs leaders de l’opposition gabonaise dont Jean Ping, ancien président de la Commission de l’Union africaine (UA) ont déposé une plainte jeudi au tribunal de Libreville contre le président gabonais Ali Bongo Ondimba pour faux et usage de faux  à propos de son acte de naissance, a déclaré Zacharie Myboto, président de l’Union nationale (un parti de l’opposition officiellement dissout).

« La plainte, nous l’avons déposé », a dit un peut surchauffé Zachary Myboto à la sortie du tribunal de première instance de Libreville.

« Nous avons déposé la plainte au greffe civil », précisé Luc Bengone Nsi, ancien candidat à l’élection présidentielle en 2009.

Les opposants demandent à Ali Bongo Ondimba de présenter l’original de son acte de naissance. Dans un récent livre intitulé « Nouvelles affaires africaines, mensonges et pillages au Gabon », le journaliste-écrivain français, Pierre Péan a indiqué qu’ Ali Bongo Ondimba n’est pas le fils biologique d’Omar Bongo. Il serait originaire du Biafra et serait arrivé au Gabon dans la foulée des centaines d’enfants biafrais accueillis au Gabon pour des raisons humanitaires.

L’opposition souhaitait une mobilisation générale des gabonais pour accompagner les leaders au tribunal. Mais un imposant dispositif de sécurité a empêché les militants de déferler vers le tribunal où la plainte a été déposée au greffe civile.

Des policiers prêts à intervenir Gabon: Manifestation de lopposition contre Ali Bongo pour faux acte de naissance. Jean Ping gazé!

Des policiers prêts à intervenir

 

Des policiers prêts à intervenir 2 Gabon: Manifestation de lopposition contre Ali Bongo pour faux acte de naissance. Jean Ping gazé!

La presse n’a pas accédé à la salle où les leaders concernés ont remis le document dont la copie n’a pas encore été transmise aux journalistes.

La police et la gendarmerie ont tiré des gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants qui ont riposté en lançant des cailloux.

Il n’y a pas eu de blesse ni d’arrestation. Tout le monde est rentré tranquillement à la maison. Quelques poubelles ont été incendiées à Sotega (2ème arrondissement) obligeant les commerçants de fermer précipitamment leurs boutiques.

Un manifestation a voulu donner sa vie en sacrifice Gabon: Manifestation de lopposition contre Ali Bongo pour faux acte de naissance. Jean Ping gazé!

Un manifestation a voulu donner sa vie en sacrifice

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.