Gambie: Yahya Jammeh répond aux menaces de la CEDEAO « A moins que le tribunal décide que j’ai perdu, je ne quitterai pas le pouvoir …. Je suis prêt à mourir » (Vidéo)

Gambie: Yahya Jammeh répond aux menaces de la CEDEAO « A moins que le tribunal décide que j’ai perdu, je ne quitterai pas le pouvoir …. Je suis prêt à mourir » (Vidéo)

Suite aux menaces de la CEDEAO qui envisageraient de le déloger de force du palais présidentiel, Yahya Jammeh, le président sortant de la Gambie a élevé la voix pour répondre à ses collègues de la sous région.

Dans une intervention à la télévision publique gambienne (GRTS), Yahya Jammeh s’est insurgé contre l’attitude miliatariste adoptée par ses collègues africains dans le conflit postélectoral gambien, malgré son souhait de suivre la voix institutionnelle de son pays. A ceux-là le président gambien a laissé entendre qu’il refuse de céder le pouvoir sous la menace.

« A moins que le tribunal décide que j’ai perdu, je ne quitterai pas le pouvoir, je vais voir ce que la CEDEAO peut faire », a insisté le président Jammeh.

Le président Yahya Jammeh suspecte ses paires de la CEDEAO de s’agiter sur l’instigation de leurs mandants occidentaux qui ont pris pour habitude de cultiver un amour trop excessif pour l’utilisation de la force en Afrique au détriment des solutions conciliantes.

« En Europe, les européens pensent toujours à des solutions pacifiques et en Afrique à des solutions violentes. Ils viennent toujours jeter de l’huile sur le feu. C’est ainsi qu’ils déstabilisent nos pays.(…) Le Commonwealth m’en veut parce que j’ai refusé de rester une colonie britannique», a dénoncé le président gambien.

Voici l’intégralité de son discours en anglais

Eburnienews.net

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE