Giga meeting de la CNC à la place Ficgayo: Pari réussi pour l’opposition ivoirienne (Lu sur un site pro-Ouattara)

Giga meeting de la CNC à la place Ficgayo: Pari réussi pour l’opposition ivoirienne (Lu sur un site pro-Ouattara)

Le meeting programmé par l’opposition ivoirienne, regroupée au sein de la Coalition nationale pour le changement (CNC) de la place Ficgayo a débuté samedi 20 juin 2015, tôt le matin.

Contrairement à des rendez-vous précédents, ce sont plutôt les militants de la CNC qui ont accueilli les policiers aux premières heures de la matinée. Les 21 bâches dressées pour l’occasion étaient devenues exigües, au regard de l’affluence. En tout cas, à travers ce meeting, la CNC a réussi un coup de maître, en relevant le défi de la mobilisation. Sous la protection de plus de 8000 forces de l’ordre commis à la sécurité.

L’ombre de Gbagbo plane

Entre chants et danses, agrémentées par des slogans pro-Gbagbo, des jeunes pour la plupart ont donné un cachet spécial à ce rendez-vous qui rappelle ceux du Front populaire ivoirien (FPI), au moment, où Laurent Gbagbo était encore le capitaine de bord du navire à la rose. Toute chose, qui a fait dire à un participant que l’ombre de Gbagbo plane sur cette sortie de l’opposition ivoirienne. Les premières alertes prometteuses de la matinée suscitent encore le déferlement des délégations des autres communes de la capitale écinomique (Abidjan) et de certaines villes environnantes, telles, Sikensi, Anyama.

Deux figures emblématiques de la CNC, Marie Odette Lorougnon (FPI-pro Sangaré) et le professeur Mamadou Koulibaly (LIDER ) dans un pantalon Jean, ray-band superbement dressés ont pris un bon bain de foule, les deux doigts en l’air, signe de victoire et de ralliement. Et quand Sangaré Abou Drahamane, Akoun Laurent et Michel Gbagbo font leur entrée, l’ambiance monte d’un cran. Ils sont suivis de Charles Konan Banny, dont l’entrée en scène est également fortement saluée par le public tout comme celle de KKB et de Dahi Nestor de la JFPI. Il est alors 11 h 07 mn.

Les leaders Théophile Soko Waza, Kablan Brou, Bah Jean Enoch sont également parmi les premiers arrivés. Des ambassadeurs dont celui de la France, des Etats-Unis, du Canada, de l’Allemagne, de l’Afrique du Sud et de plusieurs pays africains sont également annoncés. Samba David le leader de la coalition des indignés et signataire de la charte du 15 mai que nous avons interrogé s’est dit fier des premières notes.

Il déclare : « Ce n’est pas bizarre que ce meeting soit autorisé. Nous avons mérité cette autorisation, nous l’avons arrachée. C’est le premier pour les Ivoiriens de goûter au changement et c’est le début du changement. Nous avons dit que les Ivoiriens doivent parler s’il doit avoir des élections libres et apaisées, les candidats doivent parler aux électeurs. C’est cela et il n’aurait pas été juste que ce meeting soit interdit. »

Les discours n’ont pas encore commencé mais la joie monte, les foules grossissent, grossissent et grossissent. La police est également déployée avec plusieurs cargos. Les policiers sont assistés par leurs collègues de l’Onuci. Pour l’instant, ils font leur travail tranquillement sans essuyer de provocation de la part des jeunes militants. Il y a même une bonne collaboration entre eux et les organisateurs. Tout se passe dans le calme et aucun incident n’est encore signalé.

EKB

Source: lepointsur

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.