Gnamantêh Nanankoua à Monsieur Charles Kouassi, Elephant Déchainé: «Serait-ce une affaire d’argent d’un ministère qui aurait opposé messieurs Tiémoko Assalé Antoine et Alafé Wakili»

Gnamantêh Nanankoua à Monsieur Charles Kouassi, Elephant Déchainé: «Serait-ce une affaire d’argent d’un ministère qui aurait opposé messieurs Tiémoko Assalé Antoine et Alafé Wakili»

Gnamantêh Nanankoua

A

Monsieur Charles Kouassi, Elephant Dechaine elephantdechaine@gmail.com

Pour éviter toute confusion, je voudrais signaler que je vous écris par le canal de « L’Eléphant Déchaîné », car c’est par cette voie que vous m’avez joint. Faut-il en conclure que le propriétaire de ce canard et vous, vous êtes la même et seule personne au point de déduire que Gnamantêh est égal à Kpandjin Kéhé ? Je vous en laisse seul juge.

Vous m’avez jeté à la face plein d’injures. Mais, il y en a une seule qui m’a blessé, « misère morale ». Si vous dites « Gnamantêh, vous êtes pauvre comme un rat d’église », je vous l’accorde. Cela se voit, du reste. Je n’ai jamais eu les poches pleines d’argent, gagné sur le dos d’autrui.

A propos, après avoir reçu votre billet, j’ai investigué un peu. Et c’est là que j’ai découvert que ce serait une affaire d’argent d’un ministère qui aurait opposé messieurs Tiémoko Assalé Antoine, pas mon petit, mon fils, et Alafé Wakili au moment du partage pour une question de pourcentage.

Vous savez, sans Satan, Dieu n’aurait jamais eu tant de consistance. Sans nous, les pauvres, comment les gens sauraient-ils que vous êtes riches ? Soit dit en passant, pourquoi voulez-vous empêcher Kpandjin Kéhé de rendre hommage à monsieur le juge-président du Tribunal de Tiassalé si c’est un juge juste qui applique la loi équitablement pour tous, pauvres comme riches ?

Nanankoua Gnamantêh est pauvre, financièrement, ce qui compte le plus dans la vie, mais le juge-président a dit la loi. Quel crime a-t-il commis ? Lui, au moins, ne soucie du Peuple. Ce qui n’est pas le cas de votre maire qui, selon Kpandjin Kéhé, traite les Tiassaléens pour « moins que rien » en allant se marier à Cocody.

Merci du conseil, monsieur Charles Kouassi. Soyez-en rassuré, ce n’est pas à plus de 80 ans que je changerai de posture. Et Tiémoko, votre maire sait de quoi je parle. J’ai toujours clamé, haut et fort, que je suis un « Autochtone ivoirien, mieux Ivoiritaire ! ».

Vos insultes ne me feront pas bouger d’un iota. Conseil pour conseil : Soyez en paix avec votre conscience !

Gnamantêh

Mercredi 03 juillet 2019

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.