Groupe électrogène sans carburant: N’Guessan Kouadio Benoît, l’inventeur ivoirien qui défie l’Occident

Groupe électrogène sans carburant: N’Guessan Kouadio Benoît, l’inventeur ivoirien qui défie l’Occident

N’Guessan Kouadio Benoît est un autodidacte qui fait de grandes choses dans son atelier de fabrication situé à Abobo PK 18. Cet inventeur a mis au point un groupe électrogène qui marche sans carburant.

N.K.B (N’Guessan Kouadio Benoît). Ce nom ne dit presque rien aux Ivoiriens. Ils devront s’habituer à ces trois initiales qui sont celles d’un inventeur. Cet autodidacte est en train de faire de grandes choses dans son atelier de fabrication situé à Abobo PK 18. N.K.B a inventé un groupe électrogène qui continue de fasciner tous ceux qui visitent son atelier du fait de son originalité. Construit, en effet, à partir d’un assemblage de matériels électriques, le prototype inventé par NKB n’a pas besoin de carburant pour fonctionner. A la question : « comment parvient-il à réaliser une telle prouesse technologique ? », l’inventeur ivoirien fait remarquer qu’il trouve l’inspiration dans les rêves.

«Je fais ce boulot depuis 1989. C’est Dieu qui m’a donné ces connaissances. Parce que je n’ai pas fait les bancs. Tout ce que je réalise se conçoit dans mes rêves. Je me suis retrouvé directement en classe de CE1 dans mes rêves. Sans être passé par la classe de CP1. Toujours en rêve, je me suis retrouvé dans de grandes écoles de formation où j’apprends à réaliser toutes sortes d’inventions. Au réveil, je prends soin de noter les différents schémas ou croquis», raconte N’Guessan Kouadio Benoît.

Assisté de ses quatre collaborateurs, il se lance dans une démo. Il interrompt la distribution du courant électrique fourni par la Compagnie ivoirienne d’électricité (Cie) pour mettre en marche son invention. Dès qu’il appuie sur le contact, le courant est rétabli aussitôt. Grâce à son génie, le village de Kouadiokro, dans la région de Lakota, est sorti des ténèbres. Il s’éclaire désormais avec le groupe électrogène made in Côte d’Ivoire ! Son rêve le plus cher, c’est de pouvoir équiper les localités reculées qui ne disposent pas de l’électricité. Si bien sûr, le gouvernement de son pays veut bien l’accompagner. Des démarches sont entreprises dans ce sens.

L’INVENTEUR AUX MAINS VIDES

Outre, le groupe électrogène qu’il a mis au point, NKB et l’Association des inventeurs d’appareils de production d’énergie électrique (AIP2E) veulent relever un autre défi de taille : la voiture électronique. «On veut créer beaucoup de choses. Mais nos moyens sont limités », confesse-t-il. Avant d’indiquer que son équipe a mis à la disposition du village de M’Batto-agni, dans la région d’Abengourou, une pompe électronique bloquée faute de moyens financiers. « Nous pouvons faire beaucoup de choses qui faciliteraient la vie aux Ivoiriens», ajoute l’inventeur qui a plusieurs cordes à son arc. Pendant ses heures creuses, il renoue avec une autre passion : la médecine traditionnelle. Ce tradipraticien a conçu son propre appareil de consultation pour détecter certaines pathologies : le diabète, le cancer de sang etc. Si vous voulez les chercheurs qui cherchent et trouvent, voyez du côté d’Abobo PK18. NKB vous attend avec ses inventions.

HK

Source: Le Sursaut

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE