Guinée : l’ex-chef de la junte militaire Moussa Dadis Camara candidat à la Présidentielle

Guinée : l’ex-chef de la junte militaire Moussa Dadis Camara candidat à la Présidentielle

Exilé au Burkina Faso depuis cinq ans, Moussa Dadis Camara entend bien faire son retour en Guinée. En effet, il a annoncé, ce lundi 11 mai 2015, sa candidature à la Présidentielle prévue le 11 octobre prochain. Il compte retourner en Guinée afin de mobiliser ses partisans.

Candidat du parti des Forces patriotiques pour la démocratie et le développement, il a été désigné président de ce parti afin d’abréger les souffrances des Guinéens « qui n’ont que trop duré et d’aller affronter les obstacles qui assaillent sans cesse le quotidien des populations », a-t-il précisé.

Afin de se consacrer pleinement à sa carrière politique, Moussa Dadis Camara a décidé de démissionner de l’armée. « J’ai servi la nation en ma qualité de militaire, j’ai donc décidé de faire ma démission au sein des forces armées, car un ancien Président, commandant en chef des forces armées, ne peut plus retourner dans les rangs », a-t-il martelé. Pour son parti, son pragmatisme et sa qualité de rassembleur lui ont valu sa désignation à la tête des forces patriotiques pour la démocratie et le développement.

Toutefois, sa candidature pourrait être entachée par le dossier du massacre du 28 septembre 2009 dans lequel 157 personnes, parmi plusieurs milliers de manifestants, ont perdu la vie, en manifestant contre une éventuelle candidature de Moussa Dadis Camara à la Présidentielle de 2010. A son retour en Guinée, il pourrait être à nouveau auditionné dans le cadre de l’enquête sur ce massacre.

L’enquête piétine sur ce massacre, du fait de l’épidémie Ebola qui est apparue dans le pays depuis décembre 2013. Pour l’heure, l’annonce de la candidature de Moussa Dadis Camara n’a pas suscité de réaction de la justice et des autorités guinéennes.

Kardiatou Traoré

Source: Afrik.com

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE