#ATBWMassendjé, la maman des microbesA Abidjan et particulièrement dans le quartier d'Abobo se développe une criminalité très redoutée et violente. Les enfants de la rue de cette commune se sont regroupés dans des gangs qu'ils ont eux-memes deliberement baptisé "Microbes", un nom qu'ils revendiquent fièrement. Ces "Microbes" sévissent à la machette, et tuent, volent et violent . Alors que le phenomene prend de l'ampleur, une femme va se positionner comme la protectrice des délinquants microbes qu'elle tente de reconvertir en les proposant une voie de sortie: l'apprentissage des petits métiers. De cette façon, plus de 50 "microbes" ont déjà quitté la rue grâce à l'intervention de Massendjé Koné, la "maman des microbes".

Posted by Africa the Black World on jeudi 10 septembre 2015

Hamed Bakayoko impuissant face aux braqueurs: Plus de 52 millions emportés en quelques jours à Soubré

La population de Soubré paie les frais de l’insécurité grandissante dans la localité. Les braqueurs défient tous les jours les gendarmes et les policiers.

A quelques jours de la reprise de la campagne café-cacao, la population de Soubré a le sommeil de plus en plus troublé en ce moment. Les braqueurs ont refait surface. En longueur de journée, la population constate que de nombreux biens sont emportés et bien souvent des pertes en vie humaine du fait de la barbarie de ces malfrats. Pour prévenir cette menace, le collectif des acheteurs de café-cacao de la région ont animé un point de presse le mercredi 9 septembre dernier à Soubré en vue de dénoncer le danger qui plane sur leur activité et leur vie suite à des braquages en pleine ville.

Pour M. Karamoko Koné dit FK, porte-parole du collectif, le spectre d’une campagne café-cacao marquée par l’insécurité grandissante se profile déjà à l’horizon dans la région de la Nawa. « Hier, un pisteur a été agressé et détroussé de la coquette somme de 9 millions de FCFA. Le vendredi 4 septembre dernier, M. Hussein Ermayti, un opérateur économique a reçu en plein jour dans son magasin au centre-ville la visite de malfrats qui ont opéré à visage découvert. Il lui on extorqué la rondelette somme de 37 millions avant de se retirer à pied sans être inquiétés. Une semaine auparanvant, un autre opérateur économique s’était vu spolier la somme de 6 millions de francs CFA. Cette situation nous parait grave et très préoccupante surtout que nous sommes à moins d’un mois de l’ouverture de la campagne principale 2015-2016. Si rien n’est fait, nous serons obligés de fermer nos magasins pour espérer avoirla vie sauve. », a-t-expliqué.

Pour le collectif, le gouvernement doit prendre des mesures rigoureuses pour la sécurisation de la campagne du cacao, « Nous demandons au ministre chargé de la Défense et à son homologue de la Sécurité d’avoir un regard particulier sur Soubré, boucle du cacao. Car les années passent et se ressemblent sans aucune amélioration en matière de sécurité à chaque ouverture de campagne café-cacao », s’est-il invité.

Les autorités en charge de la sécurité et de la défense doivent prendre le taureau par les cornes le plus rapidement possible pour protéger les populations et leurs biens. « Cette année, nous nous revivrons le même cauchemar que les années précédentes si rien n’est fait sur le plan sécuritaire. Nous allons fermer tous nos magasins et sursoir à tout achat de cacao jusqu’à amélioration de la situation sécuritaire ». a-t-il prévenu.

Parfait Zio

Source: Le Quotidien d’Abidjan

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.