Hausse du carburant: Pour le FPI la gestion opaque des fonds de stabilisation ne permet pas de juger la pertinence des augmentations des prix fixés par l’Etat

Hausse du carburant: Pour le FPI la gestion opaque des fonds de stabilisation ne permet pas de juger la pertinence des augmentations des prix fixés par l’Etat

Dans une déclaration dont copie a été transmise à la Rédaction de EBURNIENEWS.NET, Le Front Populaire Ivoirien (FPI) dénonce la hausse injustifiée des prix du carburant. En bon parti d’opposition, le FPI fait également des propositions au gouvernement afin de revoir à la baisse les différents prix.

Pour Martin Sokouri Bohui, le Vice-président du FPI chargé du Commerce, le gouvernement ivoirien n’a certes pas la maîtrise des fluctuations du prix du baril, mais «plusieurs facteurs devraient conduire la Côte d’Ivoire à éviter une augmentation automatique des prix des produits finis ou à tout le moins, minimiser cette tendance en agissant subtilement sur les éléments de la structure de prix  susmentionnés», souligne-t-il.

Martin Sokouri Bohui et le FPI proposent entre autre au gouvernement Ouattara de supprimer les 6 FCFA par litre destinés au stock de sécurité de la structure des prix, ce qui permettrait une diminution des prix des carburants à la pompe au profit des consommateurs. En plus de cette mesure, le FPI demande au gouvernement Ouattara de ramener la taxe spécifique de 220 FCFA le litre actuellement à 156.66 FCFA le litre, et de réduire les 17,50 FCFA le litre destinés à la péréquation transport à 12,50 FCFA/ litre comme le proposait en 2008 l’actuel régime.

Pour remédier à la gestion opaque qui règne au niveau de la gestion des fonds de stabilisation qui est une sorte de caisse noire, le FPI exhorte le gouvernement Ouattara à diligenter un audit de ces fonds en vue d’une gestion transparente nécessaire à une bonne gouvernance mainte fois affirmée par les tenants du pouvoir.

Pour le FPI la gestion opaque des fonds de stabilisation ne permet pas de juger la pertinence des augmentations des prix fixés par l’Etat 1 Hausse du carburant: Pour le FPI la gestion opaque des fonds de stabilisation ne permet pas de juger la pertinence des augmentations des prix fixés par l’Etat

Pour le FPI la gestion opaque des fonds de stabilisation ne permet pas de juger la pertinence des augmentations des prix fixés par l’Etat 2 Hausse du carburant: Pour le FPI la gestion opaque des fonds de stabilisation ne permet pas de juger la pertinence des augmentations des prix fixés par l’Etat

Pour le FPI la gestion opaque des fonds de stabilisation ne permet pas de juger la pertinence des augmentations des prix fixés par l’Etat 3 Hausse du carburant: Pour le FPI la gestion opaque des fonds de stabilisation ne permet pas de juger la pertinence des augmentations des prix fixés par l’Etat

Pour le FPI la gestion opaque des fonds de stabilisation ne permet pas de juger la pertinence des augmentations des prix fixés par l’Etat 4 Hausse du carburant: Pour le FPI la gestion opaque des fonds de stabilisation ne permet pas de juger la pertinence des augmentations des prix fixés par l’Etat

Pour rappel, malgré la baisse du cours du dollar qui par la même occasion minimise l’impact de la hausse du cours du baril, le gouvernement Ouattara a procédé à une hausse automatique des prix du carburant en Côte d’Ivoire.

Eburnienews.net

About Tjefin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.