Henri César Sama Damalan parle du Général Philippe Mangou: «La plus grande taupe durant la crise post-électorale est incontestablement Mangou»

Henri César Sama Damalan parle du Général Philippe Mangou: «La plus grande taupe durant la crise post-électorale est incontestablement Mangou»

Dans une publication parue sur sa page facebook, l’ex-ministre Henri César Sama Damalan, ancien membre Comité National de Salut Public (CNSP) dirigé par le Général Robert Gueï, réagit à la déposition du Général Philippe Mangou devant la CPI.

Ce n’est donc pas le manque de munitions ou de matériel militaire qui est à la base de la forfaiture de Mangou. Il vient d’avouer que même avec des équipements adéquats, il n’aurait pas fait la guerre arguant que Gbagbo avait perdu les élections. Gbagbo ayant prêté serment le 3 décembre 2010, pourquoi Mangou qui savait qu’il avait perdu les élections est-il resté en poste jusqu’à sa défection officielle ?

Avec cet aveu, la plus grande taupe durant la crise post-électorale est incontestablement Mangou. Il a refusé de démissionner pour jouer le jeu de l’ennemi et accélérer la chute de Gbagbo.

Dans sa perfidie, il a conditionné des centaines de soldats et des milliers de jeunes ivoiriens à se mettre en ordre de bataille pour la défense de leur pays en les envoyant malheureusement à la mort.

C’est cela être un traître. Il n’y a pas d’autre nom pour un soldat, de surcroît Chef d’Etat-Major qui est en collusion avec l’ennemi.

Pour un strapontin (poste d’ambassadeur ), Mangou a sacrifié la vie de milliers d’ivoiriens et d’ivoiriennes.

Nous en prenons acte. Que le Dieu qu’il aime tant invoquer se souvienne de lui.

Eburnienews.net

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE