Inculpation des ex-chefs de guerre pro-Ouattara: Le régime veut endormir les Ivoiriens

Inculpation des ex-chefs de guerre pro-Ouattara: Le régime veut endormir les Ivoiriens

Huit chefs militaires des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI) sont inculpés par la justice ivoirienne. Soupçonnés de crimes de guerre lors du conflit postélectoral de 2011, il s’agit entre autres de Chérif Ousmane, l’une des terreurs de la rébellion des ex-Forces nouvelles de Soro Guillaume et Ouattara.

Ancien patron de la sanguinaire compagnie Guépard et présentement chef du Groupement de la sécurité du chef de l’Etat Alassane Ouattara. On a aussi Losseni Fofana dit Loss, commandant du Bataillon de sécurité de l’Ouest (Bso). Mais pour les observateurs avisés de la politique de Ouattara, l’homme veut endormir les Ivoiriens.

Au regard des différents rapports qui l’accablent et soulignent sa politique de répression et de justice des vainqueurs, dont celui ses services secrets français récemment publiés à Abidjan, il veut prouver qu’il peut frapper dans son propre camp. Même s’il a passé pratiquement cinq ans au pouvoir en protégeant ses criminels. Il ne reste plus que trois mois pour la présidentielle de 2015 et Ouattara veut distraire les Ivoiriens. Il ne recherche que l’effet d’annonce. Parce qu’il ne franchira pas le pas pour faire condamner à la régulière ses hommes.

Passer devant les juges sous Ouattara ne signifie pas forcément que le droit va être dit. Il va organiser une mascarade et laisser ces criminels en liberté. Car c’est pour lui, pour lui donner le pouvoir que ces hommes ont pris les armes et décimé des innocents. S’il était courageux et voulait le parallélisme des formes, il aurait au moins envoyé deux de ses proches, ex-chefs de guerre à la CPI, où il déporté Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé.

Iinculpation de deux chefs de guerre pro Dramane Ouattara Inculpation des ex chefs de guerre pro Ouattara: Le régime veut endormir les Ivoiriens

Mais Soro Guillaume, ex secrétaire général des FN est encore arrogant en Côte d’Ivoire. Son chef d’Etat-major d’alors,  Soumaïla Bakayoko est devenu le CEMA de l’Armée nationale. Ouattara veut endormir le peuple. Pas plus.

Suzanne Gahé, pour eburnienews.net

_________

NB: Il est permis de reprendre nos articles sous condition d’en préciser la source

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE