inéligibilité de Ouattara: Le RDR ne « peut accepter » que l’ex-allié Anaky évoque la question

inéligibilité de Ouattara: Le RDR ne « peut accepter » que l’ex-allié Anaky évoque la question

Le Rassemblement des républicains (RDR, pouvoir) « ne peut accepter » qu’Anaky Kobenan, ex-allié de Alassane Ouattara évoque la question de l’éligibilité du président ivoirien en 2015 après que le fondateur du Mouvement des forces d’avenir (MFA) a affirmé vendredi que l’éligibilité du chef de l’Etat n’ »était valable » que pour la présidentielle de 2010.

« Anaky Kobenan, incapable de diriger son parti, se diriger lui-même veut encore aujourd’hui venir parler de l’inéligibilité d’Alassane Ouattara, on ne peut pas l’accepter », a réagi le secrétaire national adjoint du RDR, Adama Bictogo, à une cérémonie samedi à Yamoussoukro (Centre ivoirien).

Vendredi, M. Anaky, « démis » de ses fonctions pour « haute trahison » par son parti, a appelé à « une relecture » de l’article 35 de la Constitution ivoirienne fixant les conditions d’éligibilité à la présidence de la République, estimant que la candidature de M.Ouattara n’ «était valable uniquement » que pour la présidentielle de 2010.

« Nous n’accepterons plus les démons de la haine dans ce pays, les gens qui viennent diviser les ivoiriens », a insisté M. Bictogo à l’investiture du délégué départemental du RDR de Yamoussoukro, la capitale politique.

M. Ouattara a été élu à la présidentielle de 2010 après avoir été autorisé à être candidat suite à des arrangements politiques. Sa candidature avait été rejetée pour « nationalité douteuse » une première fois au scrutin de 2.000 par la Cour suprême.

Concernant l’ex-Premier ministre Charles Konan Banny, cadre de Yamoussoukro (230 kilomètres d’Abidjan) et du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, allié au pouvoir), un candidat déclaré à la présidentielle prévue fin octobre, le secrétaire national adjoint chargé des mouvements politiques, a assuré qu’il allait « revenir ».

M.Banny est l’un des cadres du PDCI qui en dépit de l’appel lancé par son leader Henri Konan Bédié a soutenir M. Ouattara, a annoncé sa candidature au scrutin.

Pour M. Bictogo, avec « la solidarité des dirigeants » des partis membres de la coalition au pouvoir, le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) , « il n’y a personne en face » de Alassane Ouattara, candidat à sa succession.

EFI

Source : Alerte Info

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.