Insolite: un mort saisit fermement la main de son frère à la morgue au Nigéria

Insolite: un mort saisit fermement la main de son frère à la morgue au Nigéria

C’est une scène surréaliste, qui a produit une panique générale lundi dernier, à la morgue de l’hôpital du Plateau à Jos au Nigeria, lorsque la main d’un mort préparé pour l’enterrement, a soudainement saisit fermement celle de son frère vivant.

L’incident s’est produit alors que le défunt, appelé Choji Zeng, se faisait habillé par son frère, lors des préparatifs pour l’enterrement.

Les membres de la famille, qui ont participé au lavage du cadavre, se sont enfuis dans la panique, quand ils ont vu le mort Choji Zeng, serrant fermement la main de son jeune frère, appelé Gyang Zeng.

L’incroyable scène insolite a immédiatement attiré des agents mortuaires, qui sont venus séparer les deux frères, qui avaient vécu ensemble à Ungwan.

Zeng, âgé de 35 ans, est décédé après une courte maladie, selon sa famille. Il souffrait d’une maladie du foie.

Gyang Zeng a confirmé l’incident, à l’Agence de presse du Nigeria (NAN). Il affirme qu’après avoir lavé son frère, il l’a habillé avec un vêtement blanc, quand son cadavre a saisit sa main. Poursuivant, il explique qu’il a du appeler les employés de la morgue pour obtenir de l’aide. Les agents mortuaires ont forcé pour pouvoir séparer les deux frères.

La famille et les voisins qui ont assisté à l’incident, ont également confirmé les faits à NAN.

Gyang a également révélé à NAN que, lorsque le défunt tenait ses mains, il lui a demandé: “Choji pourquoi tu tiens ma main, tu veux que je te rejoigne ou quoi?”.

L’un des agents mortuaires a déclaré que ce n’était pas la première fois, qu’une telle chose se passe dans la morgue.

M. Benjamin Oche, un voisin des deux frères qui a également assisté à la scène, a déclaré à NAN qu’avant la disparition du défunt, les deux frères avaient un malentendu. Il a révélé que les deux frères se sont disputés pour le terrain qu’ils ont hérité de leurs parents.

Mais, selon des proches, personne ne soupçonnait Gyang d’être derrière la mort de Choji Zeng.

Source: afrikmag.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE