Invitation à contribuer au livre blanc sur le respect des Constitutions africaines

Invitation à contribuer au livre blanc sur le respect des Constitutions africaines

DU RESPECT DES CONSTITUTIONS AFRICAINES

I LE RÔLE ET DE LA PLACE DES CONSTITUTIONS

DU RESPECT DES CONSTITUTIONS AFRICAINES Invitation à contribuer au livre blanc sur le respect des Constitutions africainesRôle politique fondateur des Constitutions qui est de  limiter  le Pouvoir par le droit et de garantir les libertés personnelles et publiques

  1. les Constitutions = le choix du Peuple
  • légitimité démocratique, procédure d’adoption, de révision, séparation des pouvoirs,…
  1. Analyse comparative dans l’espace et dans le temps
    • Montrer qu’au-delà de la diversité des Constitutions, elles sont toutes articulées autour de la garantie des libertés publiques et privées et qu’elles organisent les 3 pouvoirs ainsi que les relations qu’ils entretiennent entre eux. Insister sur les garde-fous que les Constitutions prévoient pour préserver la Nation des agressions aussi bien intérieures qu’extérieures notamment via les dispositions qui garantissent la souveraineté monétaire, militaire, économique,…

II DE LA THEORIE IDYLLIQUE AUX PRATIQUES ANTIDEMOCRATIQUES

Si les Constitutions sont supposées limiter le pouvoir par le droit et garantir les libertés personnelles et publiques sur le papier, elles sont couramment détournées voire piétinées pour mieux asseoir la domination néocoloniale :

  1. Manipulations constitutionnelles en matière électorale
  • Le cas ivoirien + analyse comparative et prospective avec d’autres pays africains et non-africains, notamment dans les pays africains avec échéances électorales décisives en 2015/2016 : Nigéria, Togo, Soudan, Burundi, Tanzanie, Côte d’Ivoire, Guinée Conakry, Burkina Faso, Centrafrique ?,…
  1. Autres manipulations
    • Dépendance monétaire (Franc CFA), accords militaires et bases militaires, Accords de Partenariat Economique, Pacte néocolonial,…

III LES CONSTITUTIONS A L’EPREUVE DU DROIT INTERNATIONAL

Confrontées à la marche des peuples pour leur émancipation du joug néocolonial, l’Occident a perdu toute légitimité à intervenir directement dans les affaires politiques des pays autrefois colonisés. Dès lors il a dû « réinventer » sa stratégie de domination pour pouvoir continuer de piller les richesses de l’Afrique en toute impunité :

  1. Le droit d’ingérence humanitaire relayé par l’Occident véritable cheval de Troie des Constitutions africaines
  • Partitions des pays, légitimation des rébellions, déstabilisation pour justifier des bases et des troupes militaires, instrumentalisation du terrorisme pour justifier des lois liberticides. Partant de la Côte d’Ivoire, étude de cas par analogie : Mali, Centrafrique, Cameroun, Nigeria, Lybie, Soudan,…
  1. L’ONU, ses nébuleuses onusiennes (CPI, UNESCO,…) et ses servants locaux (CICC Coalition for the International Criminal Court et ses déclinaisons nationales avec notamment HRW, FIDH et autres ONG dites des DDH, et régionales : UA, CDEAO, UE,…)
    • Non-respect des procédures d’adhésion et de ratification des traités, gestion sélective des crimes contre l’Humanité, droit de veto des membres du Conseil de Sécurité,…

IV QUELLES STRATEGIES DE RESISTANCE ?

Face à ces nouvelles formes d’occupation néocoloniale, quelles sont les moyens de progresser sur le chemin du respect de nos souverainetés et des dirigeants que l’on se donne :

  1. Œuvrer pour des institutions nationales, régionales et internationales respectueuses des souverainetés populaires
  • Réformer l’ONU, l’UA, l’UE dans le sens du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes (UA plus démocratique, fin du droit de véto des 5 Grands au Conseil de Sécurité de l’ONU, renforcement de l’indépendance des juridictions nationales, régionales,…)…
  1. Le rôle et la responsabilité de la Diaspora dans l’appui aux sociétés civiles africaines
    • Fournir une information alternative crédible et déconstruire les « storytelling » falsificateurs de l’Occident, former des chercheurs et des universitaires panafricains (créer des convergences entre les luttes, des plateformes de réflexion et d’actions communes, lobbying pour une réforme des institutions campagnes de mobilisation contre les mesures anticonstitutionnelles (ex. : contre la ratification des APE, l’accaparement des terres par les grandes multinationales,…), aide aux procédures judiciaires en cours contre l’impunité des crimes de l’Occident en Afrique (réhabilitation des mutins du camp de Thiaroye, Justice pour Thomas SANKARA, Pétition pour que Blaise Compaoré soit jugé, enquête sur le rôle de la force Licorne en Côte d’Ivoire, Justice et vérité sur les Disparus du Beach au CONGO, affaire Mahé…),…

 

PRESENTATION DE LA MARCHE DU 11 AVRIL 2015 001 Invitation à contribuer au livre blanc sur le respect des Constitutions africaines

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE