Irak: “échec complet” du projet occidental (Lavrov)

Irak: “échec complet” du projet occidental (Lavrov)

Les évènements en cours en Irak témoignent de l’échec complet du projet entrepris par l’Occident dans ce pays, a déclaré jeudi le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

“C’est une illustration de l’échec total de l’aventure qui avait été engagée notamment par les Etats-Unis et la Grande-Bretagne et dont ils ont perdu tout contrôle”, a indiqué M.Lavrov devant les journalistes.

“Nous sommes solidares avec les dirigeants et le peuple irakiens qui ont à rétablir la paix et la sécurité dans leur pays, mais les démarches de nos partenaires occidentaux suscitent un nombre énorme de questions”, a souligné le chef de la diplomatie russe.

L’Irak connaît une offensive des djihadistes de l’Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL), qui ont déjà pris le contrôle de la deuxième ville irakienne, Mossoul (nord), de sa province Ninive, et de plusiuers localités situées dans deux provinces voisines, Kirkouk et Salah ad-Din.

Suite à la chute de Mossoul, le premier ministre irakien Nouri al-Maliki a appelé la population à créer des unités d’autodéfense en vue de contrer la menace terroriste et sollicité l’aide de la communauté internationale.

Source: RIA Novosti

————————————————–

La CIA encadre les mercenaires de l’ÉIIL, la Turquie leur a offert les armes

 

La représentante des États-Unis au Conseil de sécurité, l’ambassadrice Samantha Power, entreprend, du 10 au 14 juin 2014, un voyage en Jordanie et en Turquie. À Amman, elle a été reçue par le chef d’état-major et le roi Abdallah. À Ankara, elle devrait rencontrer séparément le président Gül et le Premier ministre Erdoğan.

La CIA encadre notamment les mercenaires de l’Émirat islamique en Irak et au Levant (ÉIIL) actif en Syrie et désormais à nouveau en Irak. Le MIT turc (services secrets) a transporté fin mai et livré les armes acquises en Ukraine par l’Arabie saoudite pour l’ÉIIL.

Madame Power, qui fut très offensive contre la Syrie au Conseil de sécurité, est chargée d’évaluer la possibilité de changer le discours états-unien vis-à-vis de Damas. Cependant, sa visite intervient alors que les relations de Washington avec la Turquie se sont brusquement tendues après la consignation de 15 diplomates turcs et leurs familles ainsi que de 20 membres des forces spéciales turques par l’ÉIIL au sein de leur consulat à Mossoul. En outre, 42 chauffeurs turcs de poids lourds ont été arrêtés par les jihadistes.

L’affaire n’est pas sans rappeler l’arrestation, le 4 juillet 2003, de 11 membres des forces spéciales turques par l’armée états-unienne à Souleimanieh (Irak).

Par ailleurs, l’ÉIIL aurait tenté de prendre le contrôle du tombeau de Süleyman Şah, en Syrie dans le district de Raqqa. Ce tombeau est propriété de la Turquie qui dispose sur place d’une petite garnison en vertu de la clause d’exterritorialité du Traité d’Ankara (imposé par le colonisateur français en 1921).

Se considérant trahie par l’ÉIIL, la Turquie a saisi le Conseil de sécurité de l’Onu et l’Otan.

Source: voltairenet.org

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.