Jeannot Ahoussou Kouadio: «Le RHDP ne doit s’en prendre qu’à lui-même si l’Appel de Daoukro est décrié par certains»

Jeannot Ahoussou Kouadio: «Le RHDP ne doit s’en prendre qu’à lui-même si l’Appel de Daoukro est décrié par certains»

L’ancien Premier ministre Jeannot Ahoussou Kouadio a estimé, mercredi, que pour la mise en œuvre de l’Appel de Daoukro, le Rassemblement des Houphouétistes pour la paix et la démocratie (RHDP, coalition au pouvoir) ne doit s’en prendre qu’à lui-même s’il y a des voix qui s’insurgent contre la candidature unique du Chef de l’Etat Alassane Ouattara, proposée par le Président Henri Konan Bédié.

Invité de la tribune d’échange dénommée ‘’ Le Fauteuil Blanc’’ de Le Nouveau Réveil, l’ex-Premier ministre Jeannot Ahoussou Kouadio, par ailleurs Vice-président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, ex-parti unique), a “croqué” l’actualité nationale et internationale avec la presse nationale et internationale.

Selon lui, les missions de son parti pour ‘’vendre’’ l’Appel de Daoukro du Président Henri Konan Bédié à soutenir la candidature unique de M. Ouattara, ont été ‘’fructueuses’’ et ‘’ positives’’.

‘’ Les gens se focalisent uniquement sur la candidature unique or l’Appel de Daoukro comporte deux autres points outre la candidature unique. Il s’agit du parti unifié et de l’alternance en 2020. On n’en parle pas assez mais ce sont des points importants de cet Appel qui méritent d’être élucidés et expliqués’’, précise le Premier ministre Ahoussou.

Sur ces points, M. Ahoussou estime que les partis membres du RHDP doivent s’inspirer des accords de Paris en mai 2005, fondateurs du rassemblement des Houphouétistes pour éviter les erreurs qui ont miné le RHDP, afin d’éviter un mauvais sort au futur parti unifié.

‘’ Nous avons dormi sur nos lauriers après la victoire aux présidentielles 2010. L’accord de Paris comporte des actes subséquents que nous n’avons mis en œuvre. Après la victoire, on s’est assis au Golf sans rien faire quant à l’applicabilité de ces actes qui devraient accompagner cet accord’’ dénonce-t-il.

‘’ On ne doit s’apprendre qu’à nous-mêmes si l’Appel de Daoukro est décrié par certains. Si les actes fondant le RHDP avaient été mis en œuvre, on n’en serait pas là. De toutes les façons, si nous allons à un parti unifié, il appartient à chacun de se battre à l’intérieur de ce parti’’, poursuit le Vice-président du PDCI.

Pour ce sixième numéro du ‘’ Fauteuil Blanc’’ de Le Nouveau Réveil, Jeannot Ahoussou Kouadio a bénéficié du soutien de cadres du Front populaire ivoirien (FPI), Alcide Djédjé, du Rassemblement des républicains (RDR), Alexis Zékré et de sa formation politique avec le ministre Dagobert Banzio.

HS/ls/APA

Source: APA

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.