Judith Stillwell, une européene de 61 ans, découvre que son mari kényan a 47 autres femmes

Judith Stillwell, une européene de 61 ans, découvre que son mari kényan a 47 autres femmes

Judith Stillwell âgée de 61 ans a récemment découvert que l’homme kényan qu’elle a épousé et financé a 47 autres femmes à travers le monde. La grand-mère britannique, une ancienne professeur et conseillère en divorce, a rencontré Ovi Elias en 2009 grâce à un site de rencontre au Royaume-Uni, où il lui a dit qu’il vivait à Londres.

Selon Daily Mail, Elias a affirmé qu’il est allé au Royaume-Uni 20 ans plus tôt en tant qu’étudiant, est propriétaire d’un appartement à Londres et comptable à la retraite qui cherchent à acheter une propriété à Dubaï.

Elias a emménagé dans sa maison (sa femme) après l’avoir rencontré en personne et ils se sont mariés à Brighton en Août 2012, dans le cadre de ce que croit Stillwell était une “escroquerie élaborée”.

La femme, qui a changé son nom à Mme Elias ‘et a deux enfants et un petit-enfant, a dit qu’elle était intrigué car Elias était «différent».

Mais pendant qu’il vivait à son domicile de bungalow à Ashington, West Sussex, Stillwell a déclaré que Elias a eu de fréquents voyages pour assister à “une affaire urgente”.

“Bien que je l’ai cru quand il a dit qu’il partait à Dubaï pour effectuer des transactions immobilières, je viens de découvrir qu’il voyageait partout dans le monde afin de rencontrer d’autres femmes qui ont financé son mode de vie, tout comme moi”, a déclaré Stillwell qui a donné Elias 33.000 Euros de ses économies.

Elias, qui avait dit qu’il avait 62 ans à Stillwell, aurait discuté avec des femmes à travers le monde en tant que Steve agé de 47 ans.

Stillwell a ajouté qu’elle a payé tout pour visiter des parents au Kenya pour les bénédictions après leur mariage et a également donné des “milliers” pour l’eau, des douches électriques et autres réparations après leur arrivée au Kenya et a trouvé que le père de Elias vivait dans un mauvais état.

Quand ils sont revenus au Royaume-Uni, elle a en outre donné à son mari 14.000 euros pour les frais juridiques concernant la propriété à Dubaï, mais Elias a fini par voyager pendant des mois, après avoir dit qu’il partait pour de semaines, dit-elle, regrettant de ne s’être doutée de rien.

“Il avait toujours des raisons – par exemple, c’était la paperasserie juridique supplémentaire,” dit-elle.
Stillwell a découvert la supercherie de Elias en Février quand il est parti pour un autre voyage à Dubaï; elle a trouvé son e-ticket indiquant qu’il avait pris un vol pour l’Australie, mais Elias a affirmé qu’il c’était un détour.

Trois semaines plus tard, une femme en Australie lui a dit qu’elle avait trouvé une liste de 47 femmes dans les e-mails d’Elias. Les femmes étaient dans différents endroits, y compris les Etats-Unis, Philippines et tasmani.

“Apparemment, il les a rencontré sur des sites de rencontre et utilisé l’histoire d’une propriété à Dubaï, les faisant payer ses billets d’avion pour se rendre partout dans le monde” , dit-elle.

“Puis il reste pendant des semaines vivant avec chaque femme, lui mentant de la même manière”.
Stillwell dit avoir demandé à Elias de partir quand il est revenu et l’a plus revu depuis. Elle a dit que la police l’a informée qu’ils ne peuvent rien faire car son mari n’a pas enfreint à la loi, mais a ajouté qu’ils aimeraient que son histoire serve d’avertissement à d’autres femmes.

“Ovi – ou Steve comme il était aussi connu – semble avoir une bonne vie grâce à des femmes comme moi, il les rencontre sur un site Web, dit qu’il est amoureux et puis après être sorti avec diverses histoires en sanglot, les amène à payer. pour son lit et son Voyage “.

Source : afrikmag.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*