Kafando, président du Burkina à 2.300 euros par mois

Kafando, président du Burkina à 2.300 euros par mois

Michel Kafando, qui a fait de la bonne gouvernance son credo après 27 années de règne de l’ex-président Blaise Compaoré, a affirmé gagner environ 2.300 euros (1,5 million de francs CFA) par mois en tant que président du Burkina Faso. “Nous devons donner l’exemple. Moi-même, en tant que président, je ne gagne pas plus de 1,5 million de FCFA par mois”, a déclaré M. Kafando aux Burkinabè d’Ethiopie.

Ses propos, tenus la semaine dernière en marge du sommet de l’Union africaine (UA) à Addis Abeba, ont été rapportés mardi par le quotidien d’Etat Sidwaya. “Aucun membre du gouvernement ne touche plus de 600.000 FCFA (env 915 euros) comme salaire”, a-t-il assuré, cité par le journal en ligne lefaso.net. Les membres du gouvernement ne voyageront par ailleurs plus en classe affaire, a affirmé M. Kafando, reprenant une mesure prise sous Thomas Sankara, ancien président (1983-1987) tué lors du putsch ayant porté au pouvoir Blaise Compaoré, qui avait donné à la Haute-Volta son nom actuel – Burkina Faso, pour “pays des hommes intègres”.

Le chef d’Etat burkinabè a fait savoir que son équipe et lui-même avaient déclaré leurs biens au Conseil constitutionnel, qui n’a pu être joint pour confirmation. Depuis la chute le 31 octobre de Blaise Compaoré, balayé par la rue qui critiquait notamment le népotisme de son clan, les autorités intérimaires, au pouvoir jusqu’à la présidentielle et les législatives d’octobre prochain, ne cessent de donner des gages de leur bonne moralité. Les 90 membres du Conseil national de transition (CNT), le parlement intérimaire, ont été contraints en janvier de réduire de moitié leurs émoluments, considérés comme trop élevés par l’opinion. Ils gagnent désormais 880.000 francs CFA (environ 1.350 euros) par mois.

Plusieurs organisations de la société civile ont par la suite demandé aux membres du gouvernement de publier leurs salaires et exigé que leurs traitements soient en conformité avec le niveau de vie de l’Etat, dont elles réclament la réduction. Outre son salaire, Michel Kafando bénéficie d’avantages tels que la gratuité du logement et des frais médicaux. Sa famille est prise en charge par les fonds publics. Il bénéficie également de “fonds spéciaux” dont l’utilisation se fait à sa discrétion.

Source: AFP

 

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.