Karim Wade est désigné candidat à la présidentielle sénégalaise par le PDS puis prend 6 ans de prison plus une amende de 138 milliards FCFA

Karim Wade est désigné candidat à la présidentielle sénégalaise par le PDS puis prend 6 ans de prison plus une amende de 138 milliards FCFA

Karim Wade est désigné candidat à la présidentielle sénégalaise par le PDS

Karim Wade, l’ex-ministre super-ministre et fils de l’ancien président Abdoulaye Wade, a été désigné samedi candidat du PDS, ex-parti au pouvoir au Sénégal, pour la prochaine élection présidentielle.

257 délégués sur 268 ont voté pour sa candidature. L’AFP a obtenu l’information de Tafsir Thioye, membre de la commission du PDS chargée de recueillir les candidatures. Lamine Bâ, un responsable de la section des jeunes a également confirmé cette élection interne.

Cette décision du PDS, qui intervient à deux jours du verdict attendu du procès de Karim Wade pour enrichissement illicite et corruption, politise encore davantage de dossier.

La date de l’élection présidentielle n’est pas encore arrêtée, d’autant que l’actuel chef de l’Etat, Macky Sall, a annoncé la semaine passée un prochain référendum pour réduire le mandat présidentiel à 5 ans au lieu de 7, s’engageant, le cas échéant, à l’appliquer à son propre mandat en cours.

Source: Agence ecofin

_________________________________

Karim Wade: 6 ans de prison plus une amende de 138 milliards FCFA

Karim Maissa Wade, fils de l’ex président sénégalais Abdoulaye Wade, a été condamné à six ans de prison ferme plus une amende de 138 milliards de FCFA, selon une verdict rendu lundi à Dakar par la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI).

Avant ce verdict, la CREI avait rejeté les exceptions de nullité soulevées par la défense de Karim Wade et co-prévenus, tous poursuivis pour enrichissement illicite. Ces exceptions concernent notamment la violation des droits de la défense, le droit à un procès équitable, l’interdiction de sortie du territoire, la durée des interrogatoires.

Le 17 février 2015, au terme du procès, Cheikh Tidiane Mara, Procureur spécial de la CREI, avait requis 7 ans de prison ferme et 250 milliards de FCFA d’amende contre Karim Wade et l’application de l’article 34 du code pénal sénégalais qui prévoit une interdiction de droits civiques et une confiscation des biens.

Source: APA

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*