Kidal : Le nouveau sanctuaire des pédophiles et homosexuels européens

Kidal : Le nouveau sanctuaire des pédophiles et homosexuels européens

Les pédophiles et homosexuels européens, toute cette saleté humaine, convergent vers Kidal. Ces grands malades sexuels, ces animaux sans queue, veulent faire ou ont déjà fait de Kidal leur sanctuaire leur chasse gardée. Ils ont tout mis en œuvre pour ce faire. N’oublions pas qu’il existe un lobby homosexuel qui tient actuellement les rênes de ce monde pourri.

Après la 2e Guerre mondiale, l’Organisation des Nations unies (ONU) a créé de toutes pièces un Etat pour les juifs européens rescapés de cette guerre dénommé aujourd’hui, Israël. Les radicaux islamistes de Daesh sont en train de créer le leur en Asie. Boko-Haram veut le sien en Afrique Sud Saharienne

Les pédophiles et homosexuels européens, toute cette saleté humaine, convergent vers Kidal. Ces grands malades sexuels, ces animaux sans queue, veulent faire ou ont déjà fait de Kidal leur sanctuaire leur chasse gardée. Ils ont tout mis en œuvre pour ce faire. N’oublions pas qu’il existe un lobby homosexuel qui tient actuellement les rênes de ce monde pourri.

Là où le bât blesse, c’est que les grands défenseurs de ces Touaregs à savoir TV5, France 24, RFI et autres médias français et européens tous savent ce qui se peaufine à Kidal. Mais ils se taisent, car ils sont dirigés justement par ces malades. Par contre, quand il s’agit d’insulter le Mali, ils sont là.

Bientôt de grands hôtels de luxe vont pousser à Kidal comme de la mauvaise herbe. Ils feront Kidal un paradis pour eux mais un enfer pour les enfants cette contrée. Certaines chancelleries européennes au Mali, sont les maîtres d’œuvre de cette infamie.

Monsieur Haïdara d’Ançardine, grand garibou, voilà ton combat, M. Dicko du Haut conseil islamique, M. Hass Diallo, vous ne devez jamais accepter, que cette chose (la traite sexuelle de nos enfants) se passe au Mali, un pays à 98 % musulmans. Vous n’aurez jamais la paix de Dieu, si vous n’empêchez pas cette ignominie qui se passe à Kidal.

Voilà donc d’où nous entraînent nos ennemis. Une grande partie de leur financement, la traite des enfants de familles pauvres, servant aussi ces enfants au transport de la drogue transitant dans cet espace.

Voilà pourquoi leur représentant, ce Tunisien agissant au nom de Monsieur Ban-Ki-moon, ce malade comme eux, n’a pas hésité à déclarer qu’ils tireront sur le Gatia si jamais il allait au-delà de leur ligne rouge. Quelle honte pour nous ! Une ligne rouge sans notre avis, en pays dit souverain. Nous sommes sous une tutelle, une espèce de colonisation “intelligente” de la France, car elle n’a jamais pu digérer l’affront que son armée a subi au Mali en 1962. Je vous jure qu’ils tireront. Deux journalistes ont péri pour avoir découvert le pot-au-rose.

Nous ne voulons pas d’enquête internationale. Que nenni ! La seule façon d’apporter un démenti à tout cela, c’est de laisser Kidal aux autorités maliennes maintenant et tout de suite. Point-barre.

Où sont passées ces ONG qui disent protéger les enfants ? En tout cas, ceux de cette partie de mon pays servent à satisfaire l’instinct animal de ces malades et bêtes de somme pour le transport de la drogue. Où sont, Save The Children, l’Unicef et les autres ? Sont-ils complices de ces malades ?

Bon Dieu qu’est-ce qu’on ne peut pas faire accepter à un pays qui est miné par le vol et la corruption qui ont encore de beaux devant eux ?

Vous me demandez si IBK est au fait de cette affaire. Je vous répondrai que je ne suis pas dans les secrets des dieux maliens. Mais ce que j’ai appris, c’est qu’en plus d’être Malien, il a la nationalité française. Il est fort notre président international.

Monsieur El Hadj Ibrahim Boubacar Kéita, président de la République, chef de l’Etat du Mali, je vous interpelle, de grâce, ne laisser pas cette saleté humaine, prédatrice d’enfants profaner le pays dont le Tout Puissant Bon Dieu vous a confié le gouvernail. Monaco un rocher, paradis fiscal ; Kidal une dune paradis des pédophiles et homosexuels européens.

Ahmed Mohamed Icha

Source: L’Indicateur du Renouveau (Mali)

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.