KKB de retour de la CPI : « Il y a de bonnes nouvelles en vue »

KKB de retour de la CPI : « Il y a de bonnes nouvelles en vue »

« Avant d’être un homme politique, je suis d’abord humain et un être humain. Blé Goudé à la limite, dans un contexte politique très tendu, j’aurai pu dire que ça ne m’intéresse pas, surtout que j’ai même été sanctionné au sein de mon parti . Mais je suis Ivoirien. Je me suis déplacé et posé ces actes parce que mon cœur m’a demandé de le faire. Laurent Gbagbo est un cadre des Ivoiriens dont il a été président de la République et je sais comment les élections se sont terminées», a expliqué  Kouadio Konan Bertin dit KKB à ses visiteurs du Cojep venus lui souhaiter la traditionnelle Bonne arrivée après sa visite au président Laurent Gbagboet au ministre Charles Blé Goudé détenus à la Cour pénale internationale  (Cpi ).

Avant de déplorer le fait que des voix s’entêtent à tort de parler de réconciliation sans que l’une des parties à la crise ne soit présente pour des raisons de détention à la Cpi. «La bagarre se fait à deux et donc la réconciliation doit se faire à deux. On peut ne pas aimer Gbagbo mais il est aimé des Ivoiriens. Pour la réconciliation, on doit faire venir Gbagbo qui a servi ce pays en tant que Président de la République», s’est offusqué Kkb. Non sans soutenir que son cœur a un penchant pour Charles Blé et pour Gbagbo Laurent. «Ce n’est pas un caillou qui se trouve à la place de mon cœur. Je milite pour qu’ils sortent de prison», a laissé entendre Kkb. Avant de faire le portrait de Blé Goudé dont il dit qu’il est un homme de terrain. «Blé Goudé est entier dans son engagement. Mon cœur saigne quand j’entends des commentaires. Mais il porte sa croix dans sa dignité. Blé Goudé est un adversaire politique, mais c’est un frère. Mon amitié avec Blé Goudé a sauvé beaucoup d’hommes dans ce pays. On peut être adversaire politique et être des amis. C’est comme çà qu’on devrait vivre dans ce pays. Tant pis pour ceux qui pensent que pour un oui ou pour un non, il faut recourir aux Kalachnikov», a-t-il préconisé avant d’annoncer les nouvelles les plus attendues de la délégation du Cojep.

«J’ai été les voir et nous avons beaucoup échangé. Je peux vous dire avec assurance que pour leur libération, il y a de bonnes nouvelles. C’est tout ce que je peux vous dire», a-t-il déclaré. Avant de donner les nouvelles de Blé Goudé. «Il est heureux qu’il soit à La Haye, il est devenu un grand religieux, il fait la cuisine lui-même. Il se porte très bien. Il porte sa croix pour le combat auquel il croit. Les visites que je lui ai rendues c’est la fraternité à l’ivoirienne. Nous ne devons pas être l’otage de politiciens véreux», a relaté Kkb évoquant son ami Blé Goudé. Non sans prodiguer des conseils à ses visiteurs. «Le chemin est là, devant nous. Pourvu qu’on fasse preuve de courage politique. Un peuple uni, rien ne peut résister. Sortons de la logique des querelles inutiles. C’est une amitié que je vis avec Blé Goudé. La preuve qu’il m’a publiquement félicité pour être retourné au Pdci. mon cœur parlé et nous devons être complémentaires», a conclu Kkb. Avant d’accepter l’invitation à lui faite par Saraka Patrice. En vue de participer à l’opération Cpi ça suffit, à l’étape de Bonon on aura lieu les 26 et 27 août 2017.

Rappelons que c’est une forte délégation du Congrès panafricain pour la justice et l’égalité des peuples (Cojep), conduite par son premier secrétaire exécutif Hyacinthe Nogbou, s’est rendue ce jeudi 10 août 2017 à Port-Bouët. Objectif, rendre une visite de remerciement au Député Kouadio Konan Bertin, alias KKB. Après son retour de la Cour pénale internationale (Cpi) où il a rendu visite à Laurent Gbagbo et Blé Goudé, le mercredi 26 juillet 2017.

Le Cojep marque sa gratitude à Kkb

« Nous sommes venus vous saluer au nom de Blé Goudé et échanger avec vous sur certains sujets qui sont les nôtres », a d’entrée déclaré Hyacinthe Nogbou. Déclinant pour ainsi dire l’objet de la présence de la délégation du Cojep composée entre autres de Saraka Patrice, responsable de l’opération «Cpi ça suffit !», Bli Roselin chargé de la formation politique, Antoinette Gbizié, présidente des femmes du Cojep et Ahmed Du Bois, président de la Jeunesse du Cojep. En réaction à cette démarche qualifiée de fraternelle par l’hôte du jour, le Député Kkb a traduit sa joie de savoir que ses actions en faveur de Gbagbo et Blé Goudé n’ont pas été vaines.

Hyacinthe Nogbou d’aborder plus amplement les motivations qui ont conduit le Cojep à rendre cette visite à Kkb dans son Quartier général de Port-Bouë.

«Il nous est apparu important de venir vous saluer. Vous êtes un frère, un ami. Lorsque le président Blé Goudé a été déporté à La Haye, il vous a paru opportun de lui rendre visite. Il est donc pour nous un devoir de passer pour vous dire merci», a fait savoir Nogbou Hyacinthe. Avant de saluer le retour officiel de KKB au Pdci. «Il est important de vous dire que nous avons besoin l’un de l’autre dans une Côte d’Ivoire qui est à la croisée des chemins. Il y a beaucoup à faire dans ce pays. Surtout que les vannes de la Cpi sont en train de s’ouvrir, il était important qu’on vienne vous dire merci», a renchéri le visiteur en chef, au nom de ses camarades du Cojep.

Par Marcel Dezogno 

Source: letempsinfos.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*