KKB revient sur sa défaite aux élections, invite le RDR à respecter sa parole et émet ses vœux pour 2016

KKB revient sur sa défaite aux élections, invite le RDR à respecter sa parole et émet ses vœux pour 2016

Kouadio Konan Bertin dit KKB a adressé comme l’an dernier son message de nouvel an aux ivoiriens.

Dans un document transmis ce mercredi à KOACI.COM, le candidat malheureux à la présidentielle d’octobre dernier, revient sur sa défaite qu’il a accepté et émet ses vœux pour la nouvelle année 2016.

Le député de Port Bouët explique avoir accepté sa défaite pour respecter les exigences démocratiques dans la mesure où les élections se sont déroulées sans heurts.

« C’est la première fois, depuis 1995, qu’une élection présidentielle en Côte d’Ivoire n’est pas suivie de contestations violentes et, cela est à mettre à l’actif de la maturité politique acquise par les ivoiriens. Dorénavant, cela doit être inscrit dans nos mœurs », indique –t-il avant de poursuivre: « La responsabilité que j’ai prise de reconnaître ma défaite aux lendemains de l’élection présidentielle est une exigence démocratique qui ne surprend guère dans les grandes démocraties de ce monde. L’élection présidentielle ne peut durer éternellement et ne doit pas non plus contribuer à installer nos pays déjà très fragiles dans la tourmente. Il n’y a aucun mal à reconnaître sa défaite. »

Revenant sur son refus d’accepter l’appel de Daoukro lancer par Henri Konan Bédié en vue de soutenir la candidature unique de Ouattara, tout en expliquant ses raisons, rappelle au RDR de respecter à son tour la parole donnée.

« Mon parti, le PDCI-RDA, avait choisi, lui, une autre option, celle de ne pas respecter les résolutions de son XII ème congrès ordinaire, oubliant qu’en politique comme cela est la règle dans le milieu sportif, on ne fait pas la passe au concurrent au risque de le payer cash » , fait remarquer l’ex premier responsable de la jeunesse du vieux parti , avant de se prononcer sur le débat qui a lieu actuellement entre le PDCI et le RDR sur le parti unifié.

« J’espère que la sagesse saura triompher de toutes les voix discordantes sur la base de ce que le respect de la parole donnée est sacré en Afrique. Notre histoire commune et récente nous interpelle. »

Pour conclure, KKB souhaite pour 2016 le renforcement de l’Etat de droit, et à la décrispation du climat politique en Côte d’Ivoire.

« Je formule le vœu d’un renforcement de l’Etat de droit qui ne laisse personne en rade ni ne punisse injustement de façon sélective. J’appelle à un climat politique totalement décrispé en 2016 et que chaque acteur crée les conditions nécessaires pour que le consensus rompu redevienne le fondement des initiatives nationales. Les aspirations des ivoiriens sont énormes et de nombreux chantiers nous attendent. Nous n’avons pas le droit de faillir à la construction d’une nation réconciliée, unie et engagée sur les voies du développement durable. Pour ma part, je me tiens prêt à la tâche pour continuer de servir la mère patrie et je ne transigerai pas avec mes convictions connues de tous pour avoir été le premier à formuler le vœu d’un nouveau type d’ivoirien » , conclu ainsi KKB.

Donatien Kautcha

Source: Koaci.com

About Tjefin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE