Koua Justin : «Le FPI va à Duekoué pour se recueillir aussi sur les fosses communes dans lesquelles reposent des centaines de milliers de citoyens anonymes»

Koua Justin : «Le FPI va à Duekoué pour se recueillir aussi sur les fosses communes dans lesquelles reposent des centaines de milliers de citoyens anonymes»

Mesdames et messieurs les journalistes,

Chers amis du monde de la communication,

Je voudrais, avant tout propos, vous remercier d’avoir répondu, avec la même diligence qu’on vous connait, à notre invitation de ce jour. Merci d’accompagner et de relayer les activités de notre Parti, le Front Populaire Ivoirien, chaque fois que nous vous avons sollicités. Vous contribuez ainsi, à n’en point douter, à l’encrage des valeurs démocratiques dans  les habitudes des ivoiriens en général et dans celui des acteurs politiques en particuliers.

Mesdames et Messieurs les journalistes,

Depuis le 30 avril 1990, date de la restauration du multipartisme en Côte d’Ivoire, après des luttes héroïques menées par nos guides avec à leur tête le Président Laurent GBAGBO dont nous saluons ici le courage et l’abnégation, le Front Populaire Ivoirien, a décidé de commémorer, chaque  année, cette victoire des démocrates et des forces du changement sur les conservateurs, adeptes de la pensée unique.

Ainsi, tous les ans, à la fin du mois d’avril, les militants du FPI et l’ensemble des démocrates, se donnent rendez-vous pour célébrer, à la fois la victoire de la pensée plurielle sur la pensée unique, les autres acquis démocratiques en vue de leur consolidation et de l’avancement de la lutte pour la  refondation de la Côte d’Ivoire.

Après les récentes éditions d’Akouré, dans le département d’Alépé en 2017  et de Gagnoa en 2018, qui ont tenu toutes leurs promesses de la mobilisation et de la  résistance, nous mettons le cap, cette année, sur le grand Ouest, notamment dans le pays wê et singulièrement dans la ville de Duékoué où nous seront les 26 et 27 avril 2019. « Pourquoi dans le pays wê ? », me demandez-vous ?

Mesdames et messieurs les journalistes,

La crise dite postélectorale a causé beaucoup de torts à toute la Côte d’Ivoire. Tous les Ivoiriens ont souffert dans leur chair et dans leur âme. Mais vous conviendrez avec moi que l’Ouest de la Côte d’Ivoire, avec les populations Wê et Dan, en a payé, de loin, le plus lourd tribut : des villages entiers rasés et rayés de la carte de la Côte d’Ivoire, des terres confisquées, des milliers de personnes déplacées ou contraintes à l’exil dans les pays limitrophes, des centaines de milliers de personnes tuées pour ne pas dire décimées qui n’ont pas eu droit aux sépultures sur les terres de leurs ancêtres. Bref, le tableau des événements postélectoraux à l’Ouest est sombre, ahurissant voire révoltant qui fait de cette région de notre pays, une région martyr.

Des gens ont formulé le vœu de faire disparaître le peuple Wê, de les exterminer. Le peuple Wê qui a longtemps gémi de douleur dans le silence et dans l’indifférence méprisante des tenants actuels du pouvoir, a droit à la solidarité de leurs frères et sœurs du Front Populaire Ivoirien. Surtout que, malgré ces atrocités qu’il a subies, ce peuple est resté fidèle et loyal au Président Laurent GBAGBO et au Front Populaire Ivoirien. Il est debout contre le gré de ses agresseurs. Il a besoin de sentir le réconfort et le soutien du président Laurent Gbagbo. Le Président GBAGBO envoie donc le Front Populaire Ivoirien communier avec ce digne, loyal et fidèle peuple. Il envoie le Front Populaire ivoirien témoigner sa reconnaissance et sa solidarité à ce grand et digne peuple. C’est ce message de compassion que le FPI va apporter à ses militants, militantes, sympathisants en général, et singulièrement au peuple Wê, en célébrant la 20e édition de la Fête de la Liberté à Duékoué.

Koua Justin «Le FPI va à Duekoué pour se recueillir aussi sur les fosses communes dans lesquelles reposent des centaines de milliers de citoyens anonymes» Koua Justin : «Le FPI va à Duekoué pour se recueillir aussi sur les fosses communes dans lesquelles reposent des centaines de milliers de citoyens anonymes»

Donc, contrairement aux autres fêtes, où nous choisissions une localité ou un département pour aller célébrer la liberté conquise, ici, pour cette édition, nous avons choisi, sur recommandation du Président GBAGBO et en accord avec son frère jumeau, feu le Président Abou Drahamane SANGARE, de rendre un vibrant hommage à tout un peuple, lui témoigner la compassion du Front Populaire Ivoirien, lui témoigner l’amitié et la fraternité du Président GBAGBO, président du Front Populaire Ivoirien.

Aussi,au-delà de notre objectif général qui consiste  à y aller pour  sonner la mobilisation du Parti, de la communauté nationale et internationale, afin de faire triompher l’idéal démocratique en Côte d’ivoire par la reconquête et l’exercice du pouvoir d’Etat, à qui la chance n’a pas souri dans l’affirmation de leur différence.

Mesdames et Messieurs les journalistes,

Vous l’aurez bien compris, notre présence à Duékoué, nonobstant le caractère festif de ce grand rassemblement, est aussi un engagement que nous allons prendre pour le combat, sans relâche, que nous devons mener afin d’interpeller la communauté nationale et internationale sur notre responsabilité commune à reconnaitre le génocide subi par le peuple Wê, à nous donner les moyens pour réhabiliter et rétablir ce peuple dans ses doits et enfin, à trouver ensemble les mécanismes pour la réparation des dommages. Il s’agit là d’un maillon essentiel de la réconciliation que tous les Ivoiriens appellent de tous leurs vœux.

Pour sa part, le FPI a pleine conscience de sa responsabilité devant la mémoire de  ces martyrs de l’Ouest qui méritent honneur et considération. C’est pourquoi, fidèle à la mission de réconciliation nationale à laquelle le Président Laurent GBAGBO a engagé toute la Direction du Parti depuis le 07 janvier 2019, le FPI entend pousser à la roue ce processus en appelant, d’une part, ses militants à démontrer leur capacité de mobilisation permanente, un an avant le 26 octobre 2020, date de la prochaine élection présidentielle, et à mobiliser l’opinion nationale et internationale sur la nécessité d’en finir définitivement avec les vestiges d’un régime dictatorial en se tournant vers une démocratie vraie en Côte d’voire, d’autre part.

Tels sont les grands enjeux du rendez-vous de Duékoué qui se tiendra sur deux journées, les 26 et 27 avril 2019, et qui sera articulé autours de trois moments importants : l’animation socio-culturelle thématique, le défilé des structures du Parti et le meeting de clôture.

Mesdames et messieurs les journalistes,

Je voudrais vous réitérer mes sincères remerciements et vous exprimer toute la reconnaissance du Parti pour les efforts que vous consentez en l’accompagnant chaque fois dans ses  activités et en relayant ses messages auprès des populations et au-delà de nos frontières. Rendez vous est donc pris pour les 26 et 27 avril prochains. Nous vous y attendons. Je vous remercie.

Fait à Abidjan, le 19 avril 2019

Pour le Front Populaire ivoirien

Koua Justin

1er Secrétaire Général Adjoint

Porte-parole

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.