La Belgique plaque tournante du recrutement pour Al-Qaïda

La Belgique plaque tournante du recrutement pour Al-Qaïda

C’est dans les habitudes morbides des terroristes liés à la nébuleuse Al-Qaïda de filmer à l’aide de vidéos, placées ensuite sur leurs réseaux, les crimes qu’ils commettent, pour accroître le sentiment de terreur qu’ils veulent imposer aux autres. Ils ne s’embarrassent pas du qu’en dira-t-on et de l’impact sur leur image, d’autant plus que les adeptes du «qui tue qui» s’empressent de les innocenter en imputant ces actes aux «régimes» en place, sauf évidemment quand les choses se passent dans un pays occidental.

Certains de l’impunité, les terroristes ne prennent pas garde aux informations que peuvent contenir les images qu’ils diffusent. La Libre Belgique, un quotidien paraissant à Bruxelles, vient de révéler la participation d’islamistes belges aux actions des groupes terroristes armés qui agissent en Syrie. Le quotidien nous apprend que «le parquet fédéral a pris connaissance d’une vidéo dans laquelle des jeunes parlant néerlandais auraient aidé à décapiter un homme nu gisant sur le sol», selon les propos de la porte-parole du parquet, Lieve Pellens, qui est citée dans le journal. Le quotidien précise que «la vidéo a été postée en juin, sous un pseudonyme, sur un site internet proposant d’autres vidéos sinistres.

Selon la légende, la victime serait un vieil homme chiite (…) On peut y voir un groupe de jeunes, criant “Allah Akbar” et “tafkir”, se tenant près de l’homme nu pendant que l’un d’entre eux lui coupe la tête avec un couteau. Durant cette scène horrible, on entend clairement des propos en néerlandais avec un accent flamand. On entend une voix dire “tourne-le”, suivi d’un “sur son ventre” et de “tiens bien son pied”. En plus du néerlandais, on entend également des phrases en français et en arabe». Le quotidien bruxellois en conclut qu’« il est clair que des Belges figurent parmi les bourreaux. Leur accent ne trompe pas. Leurs paroles sont prononcées en néerlandais et en français. Ils sont nombreux, selon le quotidien, à consulter de telles vidéos comme l’avait montré le procès d’une filière Al-Qaïda à Bruxelles en 2004. «De jeunes Belges se nourrissaient de telles images.» La vidéo va être examinée dans le cadre de l’enquête judiciaire menée actuellement par le juge d’instruction d’Anvers sur différents membres de Sharia4Belgium, a précisé la porte-parole du parquet. Pour Luc Michel, un journaliste altermondialiste, «c’est le dernier épisode du feuilleton des “djihadistes belges” qui secoue le royaume.

Episode faisant partie du gros dossier des djihadistes de l’UE partis combattre en Syrie dans les rangs de l’ASL. Une centaine de Belges – beaucoup de jeunes, et une part de Flamands et de Bruxellois de souche convertis – selon Bruxelles, moins d’un millier de ressortissants de l’UE selon l’Otan. En réalité, 6 000 ou 7 000 – dont 800 Belges – selon des sources syriennes et libanaises». Il explique les raisons de la présence d’un aussi grand nombre de djihadistes européens en Syrie par une filière importante qui active en Belgique et plus particulièrement en Flandre. Ces jeunes sans éducation ne parlent pas l’arabe mais juste le néerlandais

Kamel Moulfi

Source : algeriepatriotique

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*