La chenille qui se prenait pour un serpent (Vidéo)

Pour repousser ses prédateurs, cette chenille d’Amérique centrale imite à la perfection la vipère prête à attaquer. Un impressionnant exemple de mimétisme.

MIMÉTISME.

L’Hemeroplanes ornatus est une espèce de papillon sphinx qui vit dans les forêts tropicales humides d’Amérique centrale.

Sous sa forme adulte, ce lépidoptère ne présente pas de particularité remarquable. Sa larve en revanche est dotée d’une aptitude prodigieuse : lorsqu’elle est menacée par un prédateur, la chenille de l’hemeroplanes gonfle son thorax et sa tête jusqu’à prendre l’apparence d’une vipère. Difficile alors de détecter le subterfuge.

  

D’autres chenilles tropicales sont capables d’imiter grossièrement une tête de serpent pour repousser les assaillants, mais le mimétisme de l’hemeroplanes est sidérant de réalisme. 

Non seulement elle parvient à imiter parfaitement les yeux, les écailles et la tête triangulaire d’un serpent, mais en plus elle simule un mouvement d’attaque, comme si la vipère s’apprêtait à mordre !

 

La nature n’est pas allée jusqu’à doter la chenille de l’hemeroplanes d’un véritable venin, comme certaines de ses cousines, mais son incroyable métamorphose suffit à dissuader les ennemis potentiels de venir vérifier.

Et vous ? Vous seriez-vous risqué à caresser cette ravissante bestiole ? 

 

Par Hugo Jalinière

Source : Science et Avenir

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*