La Chine est en train d’évincer la France de la côte atlantique de l’Afrique

La Chine est en train d’évincer la France de la côte atlantique de l’Afrique

Tout en renforçant ses positions en Afrique, la Chine s’applique à évincer la France de l’ouest du continent, région riche en ressources naturelles, où les intérêts de Pékin et de Paris se heurtent. Sputnik s’en est entretenu avec des experts.

Du 19 au 23 mai, le chef de la diplomatie chinoise Wang Yi effectue des visites en Mauritanie, au Cap Vert et en Côte d’Ivoire, et c’est déjà la deuxième mission diplomatique de Pékin en Afrique depuis le début de l’année en cours, ont fait remarquer des experts à Sputnik.

« Cette mission diplomatique doit faciliter l’accès de la Chine aux ressources naturelles de ces pays et aux ports de l’Atlantique », a estimé dans un entretien avec Sputnik le directeur adjoint de l’Institut de l’Afrique de l’Académie des sciences de Russie, Dmitri Bondarenko.

Selon un autre interlocuteur de l’agence, le doyen de l’Institut des relations internationales de l’Institut de la langue de Pékin, Jia Lieying, l’une des tâches principales du ministre chinois des Affaires étrangères consiste à montrer les avantages de la Route de la soie.

Les experts soulignent que la politique de la Chine en Afrique, tout comme en Amérique latine, consiste à s’étendre sur l’ensemble du continent sans tenir compte des systèmes politiques en place. En Afrique de l’Ouest, les intérêts de Pékin se heurtent à ceux de Paris. Ces dernières années, en Mauritanie, au Mali, en Côte d’Ivoire et au Niger, anciennes colonies françaises, la Chine s’emploie à évincer la France en quelque sorte.

Les observateurs soulignent que cela fait partie de la politique générale de Pékin qui s’applique à s’affirmer en Afrique et y poursuit principalement des intérêts économiques.

Jia Lieying estime qu’il s’agit également pour la Chine de promouvoir sa Route de la soie et de stimuler le développement régional, notamment dans le cadre de son projet d’expansion économique La Ceinture et la Route. Selon Pékin, les pays d’Afrique sont une région propice à ce genre de coopération où bien des projets sont déjà en cours de réalisation.

Source: Sputnik

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE