La Confédération Africaine de Football (CAF) déjoue le piège EBOLA

La Confédération Africaine de Football (CAF) déjoue le piège EBOLA

Les soi-disant défenseurs de liberté dans le monde ont failli une fois de plus empêcher l’Afrique de jouir de sa liberté. La plus prestigieuse des fêtes du football africain, la Coupe d’Afrique des Nations, était dans la ligne de mire des occidentaux.

Non contents d’avoir inventé le SIDA pour parvenir à leurs intérêts égoïstes, les occidentaux viennent de ressusciter une vieille maladie qu’ils ont utilisée en RD.Congo pour mettre le désordre et piller les richesses de ce pays. Il s’agit de la fièvre hémorragique d’Ebola. Cette trouvaille permet aux prédateurs occidentaux de pénétrer la Guinée de Sékou Touré qui leur était hermétiquement fermée. La stratégie bien pensée et bien structurée, Ebola s’est incrustée en Guinée et dans les pays voisins. Comme en Syrie où l’observatoire des droits de l’homme acquis à la cause de la rébellion manipulée, procède  à des décomptes macabres, les hauts responsables de l’invention d’Ebola font pareil. A ce jour, Ebola a fait plus de 9000 morts. Au lieu de trouver une solution durable, c’est plutôt des soldats que les USA déploient dans les pays touchés pour éliminer Ebola. Les médias occidentaux jouant leur rôle propagandiste, on a l’impression que la vie s’est arrêtée dans cette partie du monde.

L’objectif des occidentaux était presque atteint. Faire de l’Ebola un programme de développement en Afrique, particulièrement en Guinée-Conakry. Voilà que la CAN arrive au mauvais moment. Elle fera oublier Ebola lancé à grand renfort de publicité. Que faut-il faire ? Ils décident alors de faire pression sur le Maroc, pays choisi pour organiser la CAN 2015. La pression est tellement forte que ce pays s’est désisté. Avec à la clé des marchés juteux.

Les instances dirigeantes de la CAF pour une fois ont su déjouer ce piège grotesque. Finalement, avec l’aide du panafricaniste Obiang N’guema, président équato-Guinéen, la CAN 2015 a pu se jouer en Guinée-Equatoriale sans que Ebola ne tue une seule personne. La Guinée-Conakry, pays ciblé par Ebola, a participé à cette fête du football africain. La CAN vient de tuer ainsi Ebola. Quelle serait la prochaine trouvaille des occidentaux ?

Bravo aux dirigeants de la CAF et au peuple Equato-Guinéen avec à leur tête le président Obiang N’guema. Solidaire, nous déjouerons également le piège Boko Haram.

Bravo à l’équipe ivoirienne qui a remporté la CAN 2015.

OURA Kouakou

ourandrin@yahoo.fr

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.