La Côte d’Ivoire et le Burkina réclament 400 millions d’euros à Bolloré

La Côte d’Ivoire et le Burkina réclament 400 millions d’euros à Bolloré

La Côte d’Ivoire et le Burkina Faso réclament près de 400 millions d’euros à la Société internationale de transport africain par le rail (SITARAIL), filiale de Bolloré Africa Logistics, au titre d’arriérés de taxe dus aux deux Etats dans l’exploitation de la voie ferroviaire Abidjan-Ouagadougou.

En première ligne dans ce dossier, le président ivoirien Alassane Ouattara n’envisage pas le renouvellement de la concession accordée pour dix ans à l’homme d’affaires français Vincent Bolloré en août 1995 avant le paiement de cette dette qui inclut aussi la réhabilitation des rails.

Associé à Pan Africa LTD, Bolloré a par ailleurs signé avec les deux Etats un accord-cadre de négociation pour la réhabilitation, la construction et l’exploitation du chemin de fer Abidjan-Kaya-Tambao et de la construction du Terminal minéralier au port d’Abidjan.

Source: Mondafrique

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*