La Côte d’Ivoire invitée à renforcer son contrôle sur les armes légères

La Côte d’Ivoire invitée à renforcer son contrôle sur les armes légères

La section Côte d’Ivoire du Réseau d’Action sur les Armes Légères en Afrique de l’Ouest ( RASALAO) a invité lundi l’Etat ivoirien à renforcer son contrôle sur les armes légères.

Selon le président du RASALAO Diakité Karamoko, la prolifération et la circulation illicites des armes légères ont un impact négatif sur les populations.

“Les autorités se doivent de mener un contrôle efficace pour mettre fin aux souffrances humaines et sauver des vies”, a noté M. Karamoko.

Des experts ont par ailleurs invité les détenteurs illégaux d’armes à les déposer.

Plusieurs structures dont le RASALAO ont initié une campagne de vulgarisation de la Convention de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’ouest (CEDEAO) sur les armes légères et de petit calibre et d’harmonisation du cadre réglementaire.

Cette structure sous régionale souhaite que la Côte d’Ivoire ” accentue la vulgarisation de ladite Convention par la révision et l’harmonisation du cadre législatif et réglementaire sur les armes légères et de petit calibre”.

Ces mesures, selon elle, “contribueront fortement à la lutte contre les conséquences du phénomène des armes légères et de petit calibre”.

La Côte d’Ivoire sort d’un conflit meurtrier alimenté par une ” disponibilité massive et incontrôlée” des armes légères et de petit calibre.

Selon des experts, plus de 100.000 armes sont en circulation illicite en Côte d’Ivoire depuis la rébellion armée de 2002 ponctuée par la crise post-élecorale de 2010-2011 qui a fait au moins 3.000 morts dans le pays.

Source : Xinhua

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.