La Côte d’Ivoire plaide pour une conjonction entre la médecine traditionnelle et la médecine moderne | eburnienews | Diaspora ivoirienne | Actualité Politique | Diaspora africaine en France La Côte d'Ivoire plaide pour une conjonction entre la médecine traditionnelle et la médecine moderne
La Côte d’Ivoire plaide pour une conjonction entre la médecine traditionnelle et la médecine moderne

La Côte d’Ivoire plaide pour une conjonction entre la médecine traditionnelle et la médecine moderne

Les autorités sanitaires ivoiriennes multiplient les appels en faveur d’une “collaboration optimale” entre la médecine traditionnelle et la médecine moderne dans le pays.

A l’occasion de la célébration dimanche de la Journée de la médecine traditionnelle, la ministre en charge de la Santé Raymonde Goudou Coffie a relevé l’opportunité d’une synergie entre la médecine traditionnelle et la médecine conventionnelle.

“Il est question d’une conjonction positive entre les deux types de médecine”, a noté Mme Goudou Coffie. Elle a exhorté les acteurs de la médecine traditionnelle à prendre une part active dans la validation scientifique de leur oeuvre et à promouvoir la culture des plantes médicinales.

“La réglementation de ce secteur est de mise, d’où l’importance du projet de loi portant organisation de la médecine traditionnelle et de la pharmacopée”, a-t-elle relevé.

DES PROGRÈS IMPORTANTS

Plusieurs spécialistes et observateurs ont relevé le boom de la médecine traditionnelle qui fait son chemin dans le pays aux côtés de la médecine conventionnelle.

A en croire des responsables sanitaires, environ 80% de la population ivoirienne font recours à la médecine traditionnelle pour leurs soins.

Selon le directeur-coordonnateur du Programme national de promotion de la médecine traditionnelle (PNPMT), le docteur Kroa Ehoulé, la médecine traditionnelle a enregistré des progrès importants.

Le dr Ehoulé a fait ainsi état d’actions notables visant à renforcer les capacités des acteurs de la médecine traditionnelle. “Nous dénombrons environ 2.000 acteurs, et 200 cabinets de médecine traditionnelle”, a-t-il révélé.

“Nous menons des actions synergiques visant la valorisation de cette médecine”, a pour sa part assuré le président de la fédération des tradi-praticiens et naturo-thérapeutes de Côte d’Ivoire, Daniel Ano Kouao.

M. Kouao a annoncé des mesures vigoureuses devant permettre un assainissement et une professionnalisation du secteur.

S’INSPIRER DU MODÈLE CHINOIS

Lors d’une rencontre les mois précédents, la ministre ivoirienne de la Santé Raymonde Goudou-Coffie avait estimé l’exemple de la Chine en matière de collaboration entre la médecine traditionnelle et la médecine moderne était “une voie à explorer” en Afrique et particulièrement en Côte d’Ivoire.

“L’exemple réussi de la Chine en matière d’utilisation de la médecine traditionnelle et moderne dans les structures sanitaires est une voie à explorer”, avait noté Mme Goudou-Coffie qui revenait d’un voyage en Chine.

La ministre ivoirienne de la Santé avait séjourné en Chine dans le cadre d’un forum sino-africain des ministres en charge de la santé visant à favoriser la coopération et la communication en matière de la santé et d’identifier les priorités entre les deux parties.

La dynamisation de la médecine traditionnelle et sa collaboration avec la médecine moderne préoccupe les autorités sanitaires ivoiriens qui suscitent des rencontres périodiques en vue d’une dynamisation du système général de santé.

A plusieurs occasions, des experts ont plaidé pour une collaboration optimale entre les deux types de médecine pour une prise en charge des populations en matière de santé.

Source : Xinhua

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.