La déclaration tendancieuse de RFI par rapport à la présidentielle ivoirienne: C’est un «scrutin crédible»

La déclaration tendancieuse de RFI par rapport à la présidentielle ivoirienne: C’est un «scrutin crédible»

Les Ivoiriens ont voté dans le calme dimanche pour une élection présidentielle cruciale que le président sortant Alassane Ouattara espère gagner dès le premier tour face à une opposition divisée. Un peu plus de 6 millions de personnes étaient inscrites sur les listes électorales. Les retards de une ou deux heures pour l’ouverture des bureaux de vote ont été fréquents.

Si cette journée électorale en Côte d’Ivoire s’est passée dans un climat relativement serein ce dimanche selon les organisations de la société civile en charge de superviser le scrutin, il faut noter qu’il y a eu un certain nombre de cafouillages dans certains bureaux de vote du pays.

Des ratés essentiellement dus aux tablettes biométriques qui étaient censées permettre un contrôle simple et infaillible de l’identité des votants en plus des listings d’émargement déjà existants. Mais apparemment, certains responsables des bureaux de vote en ont découvert le fonctionnement le jour même du scrutin, ou alors les tablettes dédiées à un bureau avaient été livrées dans un autre bureau, occasionnant parfois une belle pagaille et des retards de deux à trois heures dans l’ouverture du centre de vote.

Des incidents à la marge, minimise Youssouf Bakayoko, le président de la Commission électorale indépendante (CEI), mais qui ont tout de même obligé la commission à prolonger l’horaire d’ouverture des bureaux concernés de deux heures pour permettre à tout le monde d’aller voter.

« Dans l’ensemble les élections se sont déroulées dans de très bonnes conditions, estime aussi Frédéric Goré Bi, chargé de communication de la plateforme de la société civile Peace-CI, qui avait déployé 2 000 observateurs à travers le pays. Selon lui, les incidents divers « ne sont pas en mesure de remettre en cause la valeur du scrutin. Ces élections ont été crédibles, elles ont été transparentes, elles ont été apaisées », assure-t-il.

Ces dysfonctionnements ont quelque peu occulté l’autre grande question de la journée : le taux de participation à ce premier tour de la présidentielle, à propos duquel la commission n’a donné aucune précision. Le dépouillement a commencé dès la fermeture des bureaux de vote et désormais les Ivoiriens attendent les résultats.

Lire la suite ici

About Tjefin

One comment

  1. Personne au monde ne peut accepter une telel élection truquée d’avance avec des doublons et des fictifs. il faut arrêter ce mensonge

    Elections sécurisée OK! d’autant que ceux qui perturbaient les élections par la violence sont au pouvoir.

    Maintenant On comprend POURQUOI ces élections se sont passées sans violence. O na mis les proOuatara devant leur responsabilité avec la communauté internationale

    mais maintenant pour la suite, car il y a une SUITE, surtout, surtout, surtout ,surtout, surtout…nous EXIGEONS une élection crédible.
    Tel n’est pas le cas. Alors on VEUT des élections crédibles

    Est-ce trop demander?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.