La fidelité aura maintenant au nom…..

La fidelité aura maintenant au nom…..

Il est mort sans avoir trahi !

Il est mort, droit dans ses bottes de combattant pour la démocratie !

Il est mort en tenant toujours, serrées -dans sa poigne de lutteur pacifique, infatigable- au complet et intactes, les armes que tous les fondateurs du parti avaient décidé d’utiliser pour donner à leur pays plus de démocratie !

C’est-à-dire, le rêve de diriger leur pays, rêve doublé d’une vision inébranlable de paix et d’amour même pour ceux qui vous martyrisaient, rêve conduit par des actions de revendication non violentes contre les tyrans du jour, pour le mieux-vivre et le mieux-être des populations !

Il est mort, le guerrier pacifique pour la liberté de ses semblables !

Mais, retenez-le : Il a lutté jusqu’au bout, sans faiblir !

Et Il est surtout resté digne tout au long de son combat pour notre dignité!

Malgré les obstacles dressés sur sa route par les obscurantistes !

Malgré les tentations, malgré les promesses de récompenses mirobolantes de tous ces rapaces qui pensent que seul l’argent compte dans la vie et en politique!

Malgré aussi les menaces, les emprisonnements, les sévices les plus insupportables !

Il a lutté jusqu’au bout !

Et il est resté l’homme digne que les fondateurs du parti avaient détecté en lui et pour lequel, jamais, en lui, ils n’avaient douté !

Et Il leur a donné raison d’avoir mis leur confiance en lui !

Près d’un demi-siècle de vie commune s’est achevé ce samedi 03 novembre 2018 sans avoir jamais pu prendre à défaut la fidélité de cet homme de légende !

Près de 50 ans au cours desquels Il aura enseigné à ses pairs ce que c’est que d’être fidèle à l’amitié, fidèle à des principes, fidèle à la parole donnée !

Oui ! On peut le dire et l’écrire comme une épitaphe sur le tombeau de cet homme hors pair : « Ci-gît un homme qui est mort sans avoir trahi, sans avoir renié sa parole ni ses amitiés, sans avoir voulu faire comme les autres qui tournent casaque à la moindre difficulté, à la moindre frayeur, à la moindre apparition d’une mallette d’argent ! »

Oui, dites-le et écrivez-le avec fierté : ce genre d’homme existe !

Cet homme qui, par sa façon d’être et de faire, vous fait aimer l’Homme, tout l’Homme, qui ne vous pousse pas à désespérer de la nature humaine ; cet homme dont les paroles et les actes racontent la fidélité, il existe !

Disons-le plus clairement, plus fort, plus haut :

Avec lui, nous savons désormais que la FIDELITE a un nom !

Oui, dans nos cœurs continuellement meurtris par la dictature tous azimuts, dans notre quotidien anxieux à la recherche des valeurs cardinales de fraternité, d’abnégation, de dévouement, de résistance, d’amour pour le prochain ;

Oui, avec nos regards perpétuellement déçus, frustrés parce qu’avides de modèles de fidélité et de loyauté, d’ascension sociale personnelle par la seule voie du mérite, d’accession pacifique au pouvoir dans la légalité et dans la légitimité, par la seule force des idées et par un programme de gouvernement et un projet de société emportant l’adhésion des masses populaires, combien de fois n’avons-nous pas scruté l’horizon ?

Or, il était là, à côté de nous, au-devant de nous, nous montrant le chemin !

Oui, oui et oui !

Avec ABOU DRAHAMANE SANGARE, la FIDELITE aura maintenant un nom et un visage pour nous ! 

Ce samedi, 10-11-2018

TAGRO Tapé Innocent, Enseignant

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.