La France au Mali: Débat avec Thiambel Guimbayara, journaliste à la Voix du Mali et Emmanuel Dupuy, Président de l’IPSE (Vidéo)

La France au Mali: Débat avec Thiambel Guimbayara, journaliste à la Voix du Mali et Emmanuel Dupuy, Président de l’IPSE (Vidéo)

La dernière attaque terroriste survenue au Mali le 18 juin à proximité de Bamako a coûté la vie à quatre personnes ainsi qu’à quatre assaillants. Rachel Marsden recevait Emmanuel Dupuy, président de l’IPSE, Leslie Varenne, directrice de l’IVERIS et Thiambel Guimbayara, journaliste à la Voix du Mali.

L’instabilité règne toujours au Mali malgré l’accord pour la paix et la réconciliation signé en 2015 à Alger. L’Opération Serval a été lancée en 2013 par François Hollande afin de repousser les groupes armés islamistes. Elle a été remplacée depuis par l’Opération Barkhane. Mais pourquoi la France est-elle toujours présente au Mali?

« Il est un peu tôt pour dire qu’on doit partir », estime Emmanuel Dupuy, qui ne croit pas d’ailleurs en « ce que Emmanuel Macron, à l’occasion de la prochaine réunion G5 Sahel, dira. Par contre ce qu’il dira c’est l’évolution nécessaire de cette opération qui a commencé comme une opération de contre-terrorisme. »

Quelle est la réalité sur le terrain au Mali? Thiambel Guimbayara explique que le peuple malien a connu une occupation des «deux-tiers de son territoire […] par des groupes armés qui ont instauré la charia, la flagellation, les mutilations et les violations de toutes les libertés. C’est l’accompagnement d’une armée à avoir confiance à se reformer, à occuper ces zones-là, à réoccuper l’intégrité territoriale du Mali et à se battre contre le terrorisme, parce que n’oublions pas que cette zone, la zone désertique, est à 2h de vol de l’Europe. En sécurisant le Sahel, l’Europe se sécurise elle-même. »

Leslie Varenne ne pense pas en revanche que «le terrorisme au Mali soit un danger pour la France.» La directrice de l’IVERIS constate que «la majorité des Maliens est maintenant contre cette opération et elle pense que c’est une recolonisation de son territoire […].Barkhane est un échec, le Mali n’a jamais été aussi insécure.»

Retrouvez l’intégralité de l’émission sur notre chaine YouTube Radio Sputnik

Source: sputniknews.com

One comment

  1. J’invite les Africains, ceux de ma race,à bien ouvrir les yeux quoique le colon les maintiennentt dans le trou ou l’enfermement de la caverne de Platon.La présence des armées de France dans les pays africains n’est rien que la néo-colonisation mais surtout le total pompage des biens sur place.Regardez: juste après son élection,sir Macron court visiter le Mali.Pour sécuriser le pays des djihadistes?Bravo la philantropie universaliste.C’est l’Afrique la misérable qui en a besoin en tout temps et permanence! Qu’en est-il du diamant,petrole,uranium,terres rares et de l’or que pompe la France dans le sol malien?Il faut préserver ce pompage:donc “nous ne sommes pas prêts à quitter maintenant”,sinon, le Mali n’existera plus.Si tel,tant pis pour vous Africains! Je vous en conjure,de toutes les races,le Blanc est le plus damné qui,en te rongeant,en te tuant,te chantera des contines sublimes superbes. Musaraigne des cabanes,elle te ronge et souffle à la fois!On les connait car on vit jour et nuit avec eux,au milieu d’eux,près d’eux…C’est la seule race qui doit dominer et prévaloir…si tout devrait s’écrouler!Bah!Mais au fond, pourquoi les chefs de villages africains acceptent de vivre l’humiliation et l’asservissement?Par destin?Ah bon?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*