La Gambie, le pays de la Procureur Fatou Bensouda quitte la CPI

«A partir de ce jour, mardi 24 octobre, nous ne sommes plus membres de la CPI et avons entamé le processus prescrit par le statut fondateur» pour nous en retirer. Tel fut le contenu de la déclaration lue à la télévision nationale gambienne par le ministre de l’information Sheriff Bojang.

Ce départ, qui constitue le troisième d’un pays africain après celui du Burundi et de l’Afrique du Sud, sonne comme une gifle au visage de la procureure gambienne de la Cour Pénale Internationale Fatou Bensouda qui fut également ministre de la Justice du président Yahya Jammeh.

A en croire le ministre de l’information Sheriff Bojang, la décision de son pays s’explique par le fait que la CPI exercerait une forme de «persécution envers les Africains, en particulier leurs dirigeants», alors que selon lui «au moins 30 pays occidentaux ont commis des crimes de guerre» depuis la création de cette juridiction sans être inquiétés.

La Gambie le pays de la Procureur Fatou Bensouda quitte la CPI 1 La Gambie, le pays de la Procureur Fatou Bensouda quitte la CPI

Un des exemples qui montrent le parti-pris de la CPI contre les africains est que la Gambie a tenté en vain de convaincre la CPI de poursuivre les pays de l’Union européenne pour la mort de nombreux migrants africains en Méditerranée, a noté monsieur Sheriff Bojang, précisant que son pays avait menacé de prendre des mesures s’il n’était pas entendu. Une manière de répondre à l’avance à tous ceux qui taxerait la décision du président Yahya Jammeh de retournement de veste en comparaison à ses déclarations antérieures.

Eburnienews.net

About Tjefin

One comment

  1. Une grosse gifle sur les grosses joues de DameLaLippue:son propre pays vient de désavouer son appareil de fortune qui la paie pour faire le trafic malsain et l’hypocrite prostitution morale d’influence;commerce dans lequel c’est la Noire qui est le valet de chambre du blanc pour casser du Noir.Ce n’est que le commencement! Le pire est à venir! A moins que par un fonds de reconnaissance,l’Onu et le FMI sous-tendent leur aide aux pays pauvres qui savent vivre des miettes du blanc en toute honte au lieu de la liberté dans la pauvreté avec honneur!Dommage que la force du blanc c’est dans la division et la bestialité du Noir lui-même!Si-Non,peuples du continent,pour vous faire respecter,en un bloc uni,tous les pays africains auraient pu vite sortir de ce maudit appareil rouleau compresseur colonial moderne qui tient les testicules de nos dirigeants.Mais le Negre est trop servile!Bas!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE