La gent féminine homosexuelle s’exhibe sur Facebook

La gent féminine homosexuelle s’exhibe sur Facebook

Moins en vues comparativement aux gays, les lesbiennes d’Abidjan se sont trouvés un autre terrain de prédilection. Il s’agit du web. Question d’affirmer leur choix sexuel et de s’attirer des adeptes, les homosexuelles investissent de plus en plus les réseaux sociaux. Sur le plus populaire d’entre eux, Facebook, elles y ont même conçu des pages sur lesquelles sont publiées des images érotiques mettant en scène des jeunes filles uniquement.

La plus populaire Lesbienne ivoirienne de ces pages compte plus de 4000 fans. « Femmes intéressées, laissez vos numéros inbox », invite la dernière publication de cette page qui remonte au 24 juin dernier. « Pas de mec SVP », ajoute-t-elle. Sur cette page, une autre photo postée le 23 avril dernier montre deux jeunes filles échangeant des baisers langoureux sur un lit. Tandis que sur une autre image datant du même jour, l’on voit une autre demoiselle pratiquer un cunnilingus sur une autre, en plein air.

A l’instar de Lesbienne ivoirienne, une autre page intitulée Les lesbiennes d’Abidjan a vu le jour en mars 2014. Elle compte à ce jour 119 fans. « Coucou à toutes les lesbiennes d’Abidjan et à tous ceux qui nous aiment », lance le dernier message publié sur cette page, le 6 août dernier. Ici, les images sont plus osées avec des filles posant parfois en tenue d’Eve. Non sans donner des sensations aux adeptes. « Cela m’excite », commente Mariane Ali qui décline son identité sexuelle de lesbienne sur son profil Facebook.

Le fait marquant est que certains hommes semblent apprécier l’homosexualité féminine. Cela se ressent dans les commentaires qu’ils laissent sur ces pages. Morceaux choisis : « Moi j’aime trop les lesbiennes. J’adore ça » ; « J’adore ça les filles » ;« Je kiff grave les filles » ; « Appelez moi au lieu de faire ça toutes seules ».

Comme il fallait s’y attendre, les lesbiennes essuient depuis ces pages Facebook, les critiques des homophobes. « Cherchez du travail à faire. Il n’ya rien dans ça », sermonne l’un d’eux. « Ce sont des sorcières, oui! », assène un autre. Des insultes qui justifieraient le choix fait par d’autres pages que nous avons eu à visiter de fonctionner en mode privé. C’est-à-dire exclusivement réservée à leurs fans.

Payne Kouadio

Source: Abidjan911

About admin

One comment

  1. ca fait rire cest leurs choix et je respecte ca malgre le fait que je suis contre mais cest la vie les africains veulent faire comme les europeens pourtant aucun europeen ne suivra jamais notre culture quil naime dailleurs pas et nous traite dindigenes cest une honte une afrique qui opte pour ces genres de choses que dieu nous protege et nos enfants aussi pour ne pas tomber si bas

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.