La grève des enseignants dégénère en violences à Ferkessedougou: 15 élèves blessés dont un cas grave

La grève des enseignants dégénère en violences à Ferkessedougou: 15 élèves blessés dont un cas grave

Une grève déclenchée par les enseignants du secondaire lundi à Ferkessédougou (Nord, région du Tchologo) a dégénéré en violences, faisant au moins 15 blessés chez les élèves dont un cas grave.

Plusieurs élèves du lycée moderne de la ville, mécontents de l’arrêt des cours dans leurs écoles se sont dirigés en masse, dès la matinée, vers les établissements privés pour y déloger les élèves. Procédant par des jets de pierres et le saccage de certains bureaux et classes de ces écoles, ces élèves ont fait au moins quinze blessés dont un cas grave parmi leurs camarades du privé, surtout au collège catholique Charles Lwanga où les violences ont été particulièrement vives.

Les blessés ont été évacués à l’hôpital de la localité. Le calme était de retour dans la ville à 10 heures.

Dans la ville de Kong, les enseignants du collège Dominique Ouattara, unique établissement secondaire local, ont refusé de reprendre les cours après une rencontre infructueuse avec le principal de cet établissement. Les enseignants réclament le paiement intégral de leur salaire du mois de mars qui a connu une ponction de la part du gouvernement pour « fait de grève ».

Source: AIP

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE