La guerre de succession des hommes de Ouattara fait rage: Hamed Bakayoko balance Soro et l’affaiblit

Suivez très bien ce que Soro Guillaume dit par rapport aux élections présidentielles aux Burkina Faso.

En effet Soro Guillaume informe avec précision que les candidats Roch Kaboré et Zéphirin Diabré ont reçu du financement de Hamed Bakayoko pour leur campagne. Ici, Soro balance tout simplement Hamed Ouattara qu’il dit avoir infiltré. Il promet même de balancer certains messages (e-mail) du ministre de l’Intérieur de Ouattara. Ce qu’il ne sait pas c’est qu’il lave Hamed Bakayoko de tout soupçon par rapport à une eventuelle implication dans le putch manqué de Diendéré. Une aubaine pour Hamed Bakayoko qui a là l’occasion de mêtre à mal son concurrent à la vice-présidence que Ouattara promet de créer.

Au-delà du cas du Burkina, il faut désormais retenir, pour tous ceux qui en ont douté jusqu’ici, que Soro Guillaume avoue publiquement avoir liquidé le ministre Tagro et Ibrahim Coulibaly dit IB. Par apport à ce dernier Soro avoue l’avoir liquidé afin que le pouvoir Ouattara soit en paix «est-ce que tu imagines que nous aurions pu faire ce qu’on est entrain de faire si Tagro et IB étaient vivants? …. c’est à dire que tous les jours IB allait chercher à faire coup d’état….» Des aveux graves balancé par quelqu’un qui veut absolument avoir la peau de Soro Guillaume.

Mais avant, Soro souligne qu’il a envoyé certains de ses hommes sur le terrain au Burkina Faso pour combattre. Pour se faire, Soro affirme s’être préparé à augmenté les salaires des candidats à ce suicide collectif.

Tout ceci démontre que le pouvoir d’Abidjan était profondement impliqué dans la déstabilisation du pays frère du Burkina Faso. Soro le dit de facon bien Clair à Hamed Bakayoko «le président m’a retiré le dossier….» Il l’a certainement géré lui même par le truchement d’une cellule coordonnée par Koné Zakaria.

Dans une situation saine où le grand manitou d’Abidjan n’était en rien mêlé dans cette histoire, Ouattara avait ici une occasion pour se défaire de la toute puissance de Soro Guillaume. En effet Ouattara pouvait tout simplement saisir la justice immédiatement pour une procédure judiciaire contre Guillaume Soro après s’être assuré que le Parlement se réunisse en session extraordinaire pour la levée de son immunité.

Mais il ne le fera pas.

Salif Coulibaly, pour Eburnienews.net

About Tjefin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*